Actualités en ligne

Actualité & Information France Afrique

Ven12192014

Last updateVen, 19 Déc 2014 5pm

Back Accueil Afrique Ouest Togo: Unes sur la rencontre Faure Gnassingbé et Jean-Pierre Fabre

Togo: Unes sur la rencontre Faure Gnassingbé et Jean-Pierre Fabre

La rencontre historique du chef de file de l’opposition togolaise, Jean-Pierre Fabre et du président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé, survenue mercredi dernier, suscite beaucoup de commentaires dans les journaux togolais, a constaté la PANA dans les kiosques cette semaine à Lomé.

En effet, la rencontre a eu lieu à la demande du chef de file de l'opposition, dans le but d'échanger sur les réformes institutionnelles et constitutionnelles devant être effectuées  avant les élections locales de l'année en cours et la présidentielle de 2015.

Tandis que le quotidien gouvernemental, 'Togo Presse',  salue l’entretien, qui s’est déroulé dans une « ambiance conviviale », sans faire de commentaires,  l'hebdomadaire  'Chronique de la semaine', pour sa part, titre: « Le vrai président a reçu le faux », allusion faite à Fabre qui, depuis le scrutin présidentiel de 2010, refuse de reconnaître Faure Gnassingbé comme président et organise depuis lors des marches de protestation chaque samedi pour revendiquer sa victoire.

« Eclipse politique au Togo », écrit 'Le Perroquet', qui s’étonne que « les contestataires du fauteuil présidentiel se ressaisissent et rencontrent Faure Gnassingbé ».

« L’opposition s’est totalement ridiculisée, puisque l’audience sollicitée par ces responsables ne cadre pas avec leur ligne d’actions ou leur manteau d’opposants radicaux au régime », soutient le journal.

Pour 'Liberté'; qui a consacré plusieurs articles à l’événement, « le chef de l’Etat et ses hôtes n’ont pas été sur la même longueur d’onde ». Mais, souligne  par ailleurs ce quotidien privé, « la rencontre a le mérite de faire sauter des verrous, de briser des tabous autour  des relations politiques entre les deux hommes, relançant  d’une autre façon le lien politique qui s’est complètement effiloché entre eux, depuis la présidentielle de 2010 ».

« Car l’espoir de tous les Togolais au sortir de cette rencontre est qu’elle puisse susciter des changements fondamentaux, alléger la crise politique et sociale dans laquelle le pays a plongé depuis des lustres », poursuit le quotidien qui précise que si cette rencontre historique était un mariage,  « on parlerait d’un mariage sans bague au doigt ni corde au cou ».

L’euphorie suscitée par l’audience entre les deux hommes politiques, pousse 'Le Canard indépendant', pour sa part,  à attirer l’attention de l’opinion nationale sur l’approche cavalière du chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre, à qui il reproche de n’avoir pas associé des leaders d'autres coalitions de l’opposition.

Le journal estime à cet effet que l’opposition va dans « un autre piège du pouvoir », surtout avec  la loi portant statut du chef de file de l’opposition qui peut déclencher des  guéguerres au sein de l’opposition.

« Au-delà d’une poignée de main…arracher l’alternance », titre pour sa part le bihebdomadaire 'L’Alternative', qui se moque du « cirque des intermittents de la politique togolaise depuis 24 ans ».

Pour le journal, « tout le monde connaît le projet de Faure Gnassingbé. Qu’on ne vienne donc pas présenter ce cirque de rencontre comme l’événement qui va délivrer les Togolais de la dictature ».

Selon 'L’Alternative', « si l’opposition dans son ensemble tient à ce que  le fils d’Eyadema (NDLR: ancien chef d’Etat décédé en 2005) quitte le pouvoir en 2015, elle sait que la première étape est de rétablir le rapport de force en donnant la parole au peuple, le seul à pouvoir ici et maintenant contraindre Faure Gnassingbé à  faire des réformes et à quitter le pouvoir ».

Pana 10/03/2014