AfriqueJet Actualités

Actualité Afrique | Actualités & informations - Actualités Africaines

Mer04232014

Last updateMer, 23 Avr 2014 4pm

Articles

Guinée: Un manuel sur les termes électoraux pour les malentendants

Conakry, Guinée - L’antenne guinéenne de la Fondation internationale pour les systèmes électoraux (IFES) a offert ce samedi un manuel de signes sur les termes électoraux destiné aux enfants sourds-muets susceptibles de maîtriser les signes relatifs aux processus électoraux et d’éveiller leur esprit à la citoyenneté et au vote.

S’exprimant au cours d’une conférence de presse, la représentante d’IFES, Elizabeth Coté, a dit que les signes qui représentent les termes liés au processus démocratique et électoral sont très faiblement utilisés dans l’enseignement civique par les enseignants des trois écoles pour personnes malentendantes de la Guinée.

Selon elle, il était donc nécessaire de remédier à cette carence, ajoutant qu’en dépit des efforts consentis par l’implication d’IFES dans le projet de formation des agents de bureaux de vote, beaucoup reste à faire.

«Plusieurs mots utilisés dans le domaine électoral n’ont pas encore de signes en Guinée, ce qui ne facilite pas une bonne compréhension du processus électoral et n’encourage pas la participation», a-t-elle ajouté.

Mme Coté a affirmé que les personnes handicapées, qui sont une couche à part entière de la population, sont souvent des laissées pour compte et restent marginalisées.

Elle soutient que les malentendants sont confrontés aux difficultés d’exercer leur plein droit à la citoyenneté, malgré l’existence de la charte internationale consacrée aux droits humains, promulguée par les Nations unies et ratifiée par la République de Guinée.

L‘élaboration de ce manuel écrit en français, sur les signes électoraux, a-t-elle dit, est la première du genre en Guinée et en Afrique subsaharienne.

Elle sera largement diffusée par l’Association sportive et culturelle des sourds de Guinée (ASCULSGUI), avec l’appui d’IFES pour «une appropriation effective» du public cible, incluant les écoles spécialisées et les bibliothèques. 

En 1996, date du dernier recensement général de la population et de l’habitat, la Guinée comptait plus de 21.000 enfants sourds et sourds-muets qui étaient en âge d’être scolarisés.

L’ouvrage qui s’inscrit dans le cadre du Projet d’appui au cycle électoral (PACE) du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), a été financé par l’Union européenne (UE) et le Programme de consolidation de la paix des Nations unies (PBF).

Pana 10/03/2014