AfriqueJet Actualités

Actualité Afrique | Actualités & informations - Actualités Africaines

Ven04182014

Last updateVen, 18 Avr 2014 5pm

Back Information News Afrique Ouest Actualités Afrique de l'Est Préoccupation sur la situation au Soudan du Sud

Préoccupation sur la situation au Soudan du Sud

New York, États-Unis - Le coordonnateur humanitaire des Nations unies au Soudan du Sud, M. Toby Lanzer, a exprimé mercredi sa préoccupation sur la situation désastreuse dans le pays et a déclaré que le plus jeune état du monde pourrait sombrer d'ici la fin 2014 si des mesures urgentes ne sont pas prises pour aider ses populations à dépasser la crise actuelle.

M. Lanzer, qui s'adressait aux journalistes de l'ONU à New York, a déclaré que  les gens ont besoin d'aide et que la situation est vraiment désespérée au Soudan du Sud.

'Lorsque la crise a éclaté en mi-décembre, je pense que beaucoup d'entre nous pensaient que ce serait une situation passagère, où les gens seraient à l'intérieur des bases des Nations unies. Mais maintenant, nous en sommes au troisième mois et il est très clair pour nous que les populations ne peuvent pas rentrer à la maison. Elles ont trop peur. Elles n'ont nulle part où aller', a-t-il déclaré.

M. Lanzer a souligné la nécessité pour les négociations de paix dans la capitale éthiopienne, Addis-Abeba, de porter leurs fruits afin de sauver le pays.

'Nous avons besoin d'un cessez-le feu qui fonctionne, qui soit bénéfique aux civils sur le terrain, qui leur permette de se déplacer, de retourner dans leurs foyers pour s'occuper de leur bétail, planter et cultiver. Si cela se produit, il permettra amplement aux populations du Soudan du Sud de dépasser la crise actuelle', a-t-il ajouté.

M. Lanzer, qui a visité Malakal la semaine dernière, l'a décrite comme une ville fantôme et a déclaré que le trajet menant de l'aéroport à la ville dure environ 20 minutes et qu'ils n'ont pas vu 'un seul vélo, piéton, voiture, pas un chien, pas un poulet, rien'.

'Au fur et à mesure que mon équipe s'approchait du centre de la ville, il est devenu très clair que de nombreuses atrocités ont été commises avec les restes de corps humains éparpillés le long des routes', a-t-il affirmé

'Nous avons été particulièrement troublés à notre arrivée à l'hôpital où nous avons vu des vautours survoler. Nous sommes allés à l'hôpital et nous avons vu des choses vraiment incroyables. Une enquête doit être menée sur ces  crimes qui y ont été commis et nos équipes vont bien sûr collecter des informations et rendre compte', a-t-il dit aux journalistes.

Pana 06/03/2014