Mar11252014

Last updateMar, 25 Nov 2014 9pm

Back Information News Afrique Ouest Actualités Afrique Centrale Des sinistrés du drame de Mpila relogés à Kintélé

Des sinistrés du drame de Mpila relogés à Kintélé

Le gouvernement congolais a procédé au cours d'une cérémonie, lundi à Kintélé, banlieue nord de Brazzaville, au relogement de quelque 400 sinistrés du drame des explosions survenues le 4 mars 2012 dans le camp blindé de Mpila (nord-est de la ville), a annoncé la radio publique congolaise.

Cette opération, qui s'inscrit dans le cadre d'un programme gouvernemental de construction de 1000 et 5000 logements sociaux, concerne essentiellement les sinistrés propriétaires de maisons qui vivaient dans des familles d’accueil, parce que ceux des sites d’hébergement ayant déjà été tous relogés.

A ce jour, le site appelé nouveau quartier de Kintélé, qui compte environ 5000 habitants, dispose d’un centre de santé et d’un établissement scolaire de plus de 1000 élèves répartis au préscolaire, au primaire, au collège et au lycée.

Chaque famille a été installée dans un logement équipé en literie et meubles et comportant trois chambres à coucher, un salon, une cuisine et des sanitaires. Les frais d’électricité et d’eau sont à la charge des pouvoirs publics.

Dans son adresse aux populations, le ministre des Affaires foncières et du Domaine public, Pierre Mabiala, également chef de délégation a indiqué que le gouvernement avait été instruit par le Président de la République de reloger les familles sinistrées du drame de Mpila. ‘’Ce jour, 597 logements sont prêts pour vous accueillir’’, a-t-il renchéri.

‘’Le gouvernement essaie de trouver des solutions adéquates suite à l’événement douloureux du 4 mars', a dit M. Mabiala, ajoutant qu'il s’agit de faire en sorte que les populations qui avaient perdu leurs domiciles retrouvent des logements.

'Nous allons installer les familles au fur et à mesure que les logements seront disponibles dans le but de pouvoir reconstruire la zone de Mpila qui a été entièrement détruite’’, a-t-il expliqué à la presse.

La délégation gouvernementale à cette cérémonie était composée du ministre des Affaires foncières et du Domaine public, Pierre Mabiala et des ministres à la Présidence de la République chargés de la défense nationale, Charles Richard Mondjo et de l’aménagement du territoire et de la délégation générale aux grands travaux, Jean Jacques Bouya.

Les explosions du camp blindé de Mpila du 4 mars 2012, rappelle-t-on, ont fait 300 morts, près de 2500 blessés et environ 17.000 sans-abri, ainsi que des dégâts matériels importants.

Pana 04/03/2014