AfriqueJet News & Informations

Actualités France | News et informations du jour Afrique

Sam11012014

Last updateSam, 01 Nov 2014 1am

Back Information News Afrique Ouest Banque: Conflit ouvert de leadership à Ecobank

Banque: Conflit ouvert de leadership à Ecobank

Reprise des travaux de l'AGE de Ecobank sur fond d'un conflit ouvert de leadership - L'Assemblée générale extraordinaire  du Groupe Ecobank Transnational Incorporated (ETI) a repris ses travaux suspendus ce lundi à Lomé, pendant plus de deux heures, par des actionnaires nigérians qui réclamaient, à coups de slogans,  le départ du directeur général, l'Ivoirien Thierry Tanoh, nommé à la tête du Groupe bancaire en juillet 2012.

Selon un fonctionnaire de la Banque, qui a accordé, sous anonymat, un entretien téléphonique à la PANA, « les Nigérians orchestrent cette diversion, pour empêcher le débat et la mise en oeuvre des résultats des audits commandés au Cabinet KPMG par la Securities and Exchange Commission (SEC) » et qui n'innocentent guère les anciens dirigeants du Groupe, notamment l'ex-président du Conseil d'administration, le Nigérian Kolapo Lawson et son compatriote, l'ex-directeur général, Arnold Ekpe.

En effet l'Assemblée générale extraordinaire de Lomé a été convoquée pour adopter un plan d’action, en vue de la mise en œuvre des recommandations formulées par la SEC, en ce qui concerne la gouvernance du Groupe panafricain et constituer un Conseil d’administration intérimaire.

L'enquête diligentée par la SEC et dont les conclusions sont disponibles depuis janvier, fait état de  plusieurs défaillances en matière de gouvernance au niveau du Groupe bancaire, notamment au niveau du Conseil d'administration qui brillait par une absence de vision claire et de stratégie de gestion de l'institution.

Le manque d’une  culture de gouvernance, le mode de prise de décision au sein du Conseil d’administration et le manque d’indépendance des mécanismes que sont le contrôle interne et le comité d'audit et de conformité ont été également fustigés, confirmant ainsi les scandales successifs qui avaient secoué le Groupe bancaire ces dernières années.

« Ecobank Transnational Incorporated n'en sortira que grandie », affirme la même source au sein de l'institution, pour qui la mise en oeuvre des reformes devra permettre d'accroître l'efficacité du Groupe bancaire  que les écarts de gouvernance n'ont pas empêché d'occuper le premier rang, dans la région Afrique (hors Afrique du Sud), selon 'The Banker', le magazine spécialisé dans la finance, membre du groupe Financial Times,  dans son numéro spécial « Brand Finance Banking 500 ».

Pour parvenir à ce rang africain au classement 2014 et à la 367ème  place des 500 plus grandes marques de l'industrie bancaire mondiale, soit un gain de 32 places par rapport à 2013, ETI  a dû assurer à sa marque « une valeur estimée à  243 millions de dollars, représentant une augmentation de 15% sur un an », précise le magazine.

« Cette distinction confirme que nous demeurons un point de repère pour les entreprises africaines, comme pour les particuliers», se félicitait à l'occasion,  dans un communiqué, le directeur général d’Ecobank, Thierry Tanoh, qui semble se saisir des résultats financiers de la banque comme d'un argumentaire idéal à opposer  à ses détracteurs nigérians qui se  présentaient à l'Assemblée générale extraordinaire de ce lundi, comme des chantres d'un militantisme révolu, aux relents plutôt significatifs d'un conflit de leadership entre Francophones et Anglophones.

Cependant la décision finale de l'Assemblée générale extraordinaire, au sujet de 'qui part, qui reste', dépend du vote des poids lourds de l'actionnariat du Groupe Ecobank, parmi lesquels  on retrouve la Public Investment Corporation (le Fonds de pension des fonctionnaires sud-africains) qui détient 20% du capital du Groupe,  la quatrième banque d’Afrique du Sud, la Nedbank,  ainsi que  la Société Financière Internationale (IFC) du groupe de la Banque mondiale, qui pèse près de 500 millions de dollars américains  auprès du Groupe et dont Thierry Tanoh était encore récemment l’un des dirigeants.

Pana 04/03/2014