AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Lun07282014

Last updateLun, 28 Juil 2014 12pm

Back Information News Afrique Ouest Budget de fonctionnement de l'administration au Bénin

Budget de fonctionnement de l'administration au Bénin

Le Bénin consacre les deux tiers de ses dépenses publiques au fonctionnement de l’administration publique, selon le rapport sur l’évaluation de l’économie béninoise réalisé par l’Institut national des statistiques et d’analyses économiques (INSAE).

Selon ce rapport dont la PANA a obtenu copie, 'au Bénin, environ 2/3 des dépenses publiques sont consacrées au fonctionnement de l’administration publique et 1/3 à l’investissement'.

De même, relève le rapport, l’examen du Cadre de dépenses à moyen terme (CDMT) montre qu’en moyenne 27% du budget global de l’Etat est affecté aux dépenses non prioritaires sur la période 2007-2009 alors que la Stratégie de croissance pour la réduction de la pauvreté (SCRP) n’avait prévu que 20%.

Pour les experts, les dépenses de fonctionnement comprennent les dépenses de personnel, les pensions et bourses, les transferts, les achats de biens et services et les intérêts sur la dette publique.

Sur la période, l’augmentation des ressources accordées aux secteurs non prioritaires s’est faite, en partie, au détriment des secteurs sociaux (éducation et santé) et des infrastructures productives (Travaux publics, énergies et mines),  indique le rapport.

En outre, note-t-on, sur la période 2011-2015 marquée par la SCRP3, les crédits consacrés aux secteurs sociaux ont connu une augmentation et représenteraient en moyenne 33,8% du total des dotations budgétaires.

Cette augmentation de la part des ressources allouées aux secteurs sociaux répond essentiellement à la priorité accordée à ces derniers pour atteindre les cibles des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) en matière d’éducation, de santé et d’assainissement dans la mise en oeuvre de la SCRP3.

Aussi, les ressources allouées aux infrastructures productives ont elles également augmenté, passant de 16,7% sur la période 2007-2009 à 24,3% sur la période 2011-2013.

Cette orientation des dépenses publiques semble donc donner plus de priorité aux secteurs sociaux pour l’atteinte des objectifs du millénaire. Globalement, le taux d’exécution des dépenses sociales reste relativement élevé. A fin décembre 2011, il était estimé à 74,6%.

Pana 03/08/2014