AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Jeu07312014

Last updateJeu, 31 Juil 2014 6am

Back Information News Afrique Ouest Actualités Afrique du Nord Une Commission d'enquête recommande des mesures 'radicales' au Sud libyen

Une Commission d'enquête recommande des mesures 'radicales' au Sud libyen

Une Commission d'enquête gouvernementale sur les incidents meurtriers dans le Sud libyen a recommandé samedi, des mesures 'décisives' et 'radicales' pour régler les problèmes dans cette région en proie à des affrontements tribaux.

Les conclusions du rapport de la Commission gouvernementale d'enquête mettent l'accent sur la nécessité de se fonder sur la réalité locale et préconise des solutions 'décisives et  définitives'.

Parmi ces solutions, figurent la formation d'un groupe d'auto défense composé des éléments de l'armée et de toutes les composantes sociales de la région, ainsi que l'octroi des moyens financiers nécessaires pour satisfaire les besoins des citoyens.

Prenant la parole lors du point de presse de restitution des résultats de la Commission d'enquête, le ministre du Travail, Mohamed Soueilem, a affirmé que la situation sécuritaire dans le Sud était bonne et sur la voie d'une normalisation progressive.

Il a souligné que les institutions publiques dont les banques, les hôpitaux étaient sécurisés par les forces armées et les révolutionnaires, ajoutant que l'aéroport était sous contrôle et qu'il sera rouvert prochainement.

Exhortant les tribus d'Oulad Sleiman et les Toubous à vivre en entente cordiale eu égard à leur passé commun en tant que partenaires dans le lutte contre l'ancien régime, M. Soueilem a fait remarquer que 'des efforts sont déployés actuellement pour sécuriser la route reliant Sebha aux autres villes en direction de Oubari et Morzouk (Sud).

Des affrontements inter-tribaux, rappelle-t-on, ont éclaté en janvier dernier à Sebha, capitale de la région du Fezzan faisant plus de 100 morts et  200 blessés.

Profitant de ces conflits tribaux qui surviennent régulièrement dans cette région entre les Toubous (négro-africains) et Oulad Sleiman (arabes), des partisans de l'ancien régime de Mouammar Kadhafi ont occupé la base aérienne de Tamenhant à Sebha avant d'être délogés quelques semaines plus tard, par des unités de l'armée et d'ex-rebelles.

La publication des résultats de cette enquête, note-t-on, intervient à un moment où la ville de Benghazi est le théâtre d'une vague de violences au cours de laquelle les militaires et policiers, ainsi que les militants de la société civile sont assassinés de sang froid, selon un mode opératoire bien rodé.

La Libye est confrontée à une profonde crise politique provoquée par la décision du Congrès général national (CGN, Parlement) de proroger son mandat qui devait initialement s'achever le 7 février dernier et le blocage du parlement par les différents groupes sur l'adoption d'une motion de censure contre le gouvernement de transition d'Ali Zeidan.

A cela, il faut ajouter les prémices d'une crise économique en raison de la fermeture des principaux terminaux pétroliers dans le pays privant l'Etat de ses principaux revenus.

Pana 02/03/2014