AfriqueJet News & Informations

Actualités France | News et informations du jour Afrique

Ven10312014

Last updateJeu, 30 Oct 2014 7pm

Back Information News Afrique Ouest La masse salariale en augmentation au Bénin

La masse salariale en augmentation au Bénin

De 135 milliards de F Cfa en 2006, la masse salariale du Bénin est passée à 300 milliards de F Cfa en 2013, soit une augmentation de plus de 50%, a révélé vendredi dans la soirée, le chef de l’Etat béninois, Boni Yayi, dans son adresse à la nation, à la recherche de solutions à la fronde sociale en cours dans son pays depuis le 7 janvier dernier.

Dans une déclaration retransmise en direct sur la télévision du service public, Boni Yayi a fait le bilan des efforts consentis par son équipe pour améliorer les conditions de vie des travailleurs et a décidé de rétrocéder les défalcations opérées sur les salaires des agents grévistes en vue de mettre fin à la fronde sociale.

«De 2006 à 2013, la masse salariale a presque triplé passant de 135 milliards en 2006 à 300 milliards en 2013, alors que sept ans auparavant, cette même masse salariale n’a augmenté que de 11%, c’est-à-dire de 1998 à 2005 », a-t-il fait remarquer.

Au même moment, a poursuivi le président Yayi, la part de la masse salariale allouée aux enseignants dépasse 55% en 2013 contre 44% en 2006, ajoutant que cet effort n’intègre pas la construction en moyenne de 1000 salles de classe par an.

Concernant les revendications d’ordre salarial, le président béninois a regretté qu’elles ne résistent pas à l’épreuve d’une analyse objective fondée sur des faits montrant les efforts du gouvernement depuis 2006 pour améliorer les conditions de service de travailleurs.

«Les initiateurs de cette grève sont ceux-là mêmes qui, en 2011 ont conclu un accord avec le gouvernement au terme duquel, ils ont pris l’engagement de surseoir aux revendications salariales jusqu’à la fin de l’année 2014 contre l’acceptation par le gouvernement du paiement échelonné des 25 % de revalorisation du point indiciaire », a-t-il dit.

Depuis le 7 janvier dernier, rappelle-t-on, les Confédérations syndicales des travailleurs du Bénin ont déclenché un mouvement de grève à la suite de la répression d'une marche pacifique qu'elles avaient organisée le 27 décembre dernier.

Cette marche qui entendait pour protester contre la privation des libertés fondamentales, a fait plusieurs blessés, dont des secrétaires généraux de centrales syndicales.

Pour protester contre cette répression, les centrales syndicales ont, au départ, entamé depuis le 7 janvier, un débrayage systématique de 48 h par semaine, porté ensuite à 72 h avec les défalcations sur les salaires du mois de janvier.

Quelques semaines plus tôt, deux secteurs, la justice et la santé, avaient déjà entamé un débrayage de 72 h par semaine.

La cinquième rencontre de négociations s’était tenue, jeudi dernier, sans pouvoir dénouer la crise, qui plutôt, a été exacerbée par la défalcation opérée sur le salaire du mois de février des agents grévistes.

Pana 02/03/2014