AfriqueJet News & Informations

Actualités France | News et informations du jour Afrique

Sam10252014

Last updateSam, 25 Oct 2014 4pm

Back Information News Afrique Ouest Actualités Afrique du Nord Rumeurs d'occupation de l'aéroport de Tripoli en Libye

Rumeurs d'occupation de l'aéroport de Tripoli en Libye

La situation était normale ce samedi à l'aéroport de Tripoli, la capitale libyenne, où les vols arrivaient et quittaient selon les programmes prévus, a indiqué une source aéroportuaire responsable, démentant ainsi les informations faisant état de l'occupation de l'aéroport par des groupes armés.

La chaîne de télévision Addawliya (Internationale) avait diffusé des informations selon lesquelles, des hommes armes sous la direction du général à la retraite Khalifa Haftar, ont occupé l'aéroport, en coordination avec la puissante milice d'al-Kakaa de Zentan.

'La situation est normale à l'aéroport international de Tripoli', a indiqué un haut responsable de l'aéroport, démentant les informations relayées par certains médias sur son occupation par des groupes armés.

Les vols arrivaient et quittaient selon les programmes prévus, a constaté un correspondant de la PANA sur place, selon qui, un vol en provenance de la Tunisie avait atterri ce samedi matin sans encombre à l'aéroport de Tripoli.

L'ancien général et commandant des forces terrestres lors de l'insurrection contre le régime de Mouammar Kadhafi, qui n'est pas son premier coup d'essai, a menacé vendredi soir d'arrêter le Premier ministre, Ali Zeidan, et le président du Congrès national général (CNG, Parlement), Nouri Abousahmein, s'ils n'obtempéraient pas aux aspirations du peuple qui appelle à la dissolution du Congrès.

'Les forces terrestres, maritimes et aériennes libyennes sont sous mes ordres', a indiqué M. Haftar cité par le journal al-Wassat rapportant des propos tenus lors d'une intervention sur Libya al-Ahrar TV et dans lesquels, il promet de rétablir la sécurité dans la ville de Benghazi en proie à une vague d'assassinats ayant soulevé le tollé dans le pays.

Le général, qui a réaffirmé qu'il ne reconnaissait ni le gouvernement ni le Congrès ni la Déclaration constitutionnelle de 2011, sorte de petite Constitution régissant la transition, a demandé aux soldats et aux policiers d'observer la désobéissance civile jusqu'au départ du Congrès.

En mi-février, le général Khalifa Haftar est apparu à travers une vidéo de 10 minutes postée sur YouTube, pour annoncer le gel des activités du Congrès national général libyen et du gouvernement et la suspension de la Déclaration constitutionnelle, dans un geste présenté comme une tentative de coup d'Etat militaire.

Cette sortie du général Haftar a été tournée en dérision par les Libyens qui ont qualifié son action de 'coup d'Etat électronique' car sur le terrain rien ne s'est passé, étant donné qu'il ne dispose pas de troupes, encore moins de soutiens avérés au sein de l'Armée.

Pana 02/03/2014