Ven11282014

Last updateVen, 28 Nov 2014 10am

Back Information News Afrique Ouest Actualités Afrique du Nord Des arguments pour une intervention étrangère en Libye ?

Des arguments pour une intervention étrangère en Libye ?

Le Parti de la justice et de la construction, bras politique de la confrérie des 'frères musulmans' en Libye, a estimé jeudi dans un communiqué, que l'appel lancé par le Premier ministre libyen, Ali Zeidan, demandant à la communauté internationale d’aider son pays à résoudre ses problèmes sécuritaires 'va donner des justifications pour une intervention étrangère dans les affaires intérieures de ce pays de l'Afrique du nord'.

'La demande du Premier ministre adressée à la communauté internationale pour l'aider à récupérer les armes en circulation en Libye et à arrêter les criminels donne de mauvais signaux au monde pour lui dire que la Libye n'est pas en mesure de maintenir sa sécurité et sa stabilité', a estimé le parti, ajoutant que la démarche de Zeidan 'est un aveu de l'échec des Libyens dans l'édification d'un Etat stable, donnant en fin de compte des justifications pour une intervention étrangère'.

'Quel est le rôle d'un gouvernement auquel il a été donné un budget de plus de 70 milliards de dinars libyens avec les pleins pouvoirs pour améliorer la situation sécuritaire et les conditions de vie des citoyens qui, malgré tous ces moyens sont devenues plus chaotiques que pendant l'année 2012?', se demande le parti.

Le Premier ministre libyen, rappelle-ton, avait renouvelé lors d'un point de presse mardi dernier, son appel aux Nations unies à aider son pays à récupérer les armes pour permettre la résolution des problèmes sécuritaires du pays.

'Le Premier ministre a souvent répété que son gouvernement a hérité des institutions instables et une situation marquée par la circulation à grande échelle d’armes', rappelle le communiqué du parti, précisant que le gouvernement a pris ses fonctions alors que le pays était confronté à la situation sécuritaire actuelle à laquelle il doit trouver des solutions'.

Le communiqué a aussi déploré la tendance du Premier ministre à qualifier le citoyen 'd'indiscipliné', affirmant qu'en exprimant ce sentiment, M. Zeidan accuse les Libyens au lieu de prendre ses responsabilités.

Les autorités libyennes déploient des efforts pour mettre en place des institutions militaires et sécuritaires professionnelles capables d'imposer la force de la loi sur toute l'étendue du territoire, mais elles sont souvent confrontées aux unités des ex-rebelles fortement armées qui ont tiré leurs armes de l'arsenal important de l'ancien régime.

Pana 28/02/2014