Mer11262014

Last updateMar, 25 Nov 2014 9pm

Hôpitaux au Soudan du Sud: L'ONU déplore des scènes 'choquantes'

Le coordonnateur humanitaire des Nations unies au Soudan du  Sud, Toby Lanzer, a qualifié de 'choquant' ce qu'il a vu lors de la visite qu'il a effectuée au centre hospitalier universitaire de Malakal, au Soudan du Sud, où il n'a vu que des cadavres.

Un communiqué de l'ONU transmis à la PANA jeudi à New York cite M. Lanzer qui déclare: 'la semaine dernière, c'était un centre fonctionnel qui traitait les malades, aujourd'hui il est devenu une coquille vide et silencieuse.'

Il a fait cette déclaration à l'issue de la visite qu'il a effectuée à l'hôpital, accompagné d'une délégation composée de représentants de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

M. Lanzer a déclaré qu'il ne reste 'rien' à l'exception des cadavres' et a ajouté que Malakal semble désert et abandonné.

Le communiqué indique que la visite intervenue après la récente attaque perpétrée dans la capitale de l'Etat du Haut Nil, avait pour but de faire le point de la situation des personnes déplacées par la violence qui secoue ces derniers mois le pays le plus jeune au monde.

M. Lanzer a annoncé: 'C'est triste et indicible de voir une telle situation et il est  également triste de voir que la ville qui était vivante et grouillante est désertée et abandonnée comme une ville de fantômes'.

En plus de l'hôpital, la délégation s'est également rendue à l'église, Christ the King Church, où plus de 800 personnes déplacées internes (PDI) ont trouvé refuge avant d'être acheminées vers le campement de la Mission des Nations unies au Soudan du Sud à Malakal (UN Mission in South Sudan, UNMISS) qui accueille environ 22.000 civils.

Pana 28/02/2014