AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Mer07302014

Last updateMer, 30 Juil 2014 12pm

Articles

Offensive militaire contre Boko Haram au Nigeria

L'armée nigériane a annoncé jeudi, être passée à une vitesse supérieure de sa campagne de lutte contre le terrorisme, destinée à contenir davantage les activités de Boko Haram dans le pays.

Le porte-parole du ministère nigérian de la Défense, le général de Division, Chris Olukolade, a indiqué aux journalistes que la nouvelle campagne s'inscrit dans le cadre des efforts déployés pour appréhender les terroristes de Boko Haram qui ont 'attaqué des civils innocents et des étudiants' et s'assurer qu'ils (les terroristes) ne fuient pas le Nigeria, vu qu'ils sont maintenant aux abois.

Dans cette traque, le général Olukolade a confirmé que six combattants de Boko Haram ont été tués et deux autres arrêtés lors de l'attaque menée jeudi, à l'aube, dans les villages près de Michika dans le Nord de l'Etat d'Adamawa, ajoutant qu'un soldat et trois civils ont perdu la vie, alors que 9 des véhicules 4x4 utilisés dans l'attaque ont été détruits.

Qualifiant les nouvelles opérations anti-terroristes et anti-insurrectionnelles  de 'spécialisées', le quartier général des services conjoints de la Défense du Nigeria a indiqué que la campagne a été déclenchée simultanément dans les trois Etats du Nord-Est sous état d'urgence, à savoir Yobe, Borno et Adamaoua.

Le général Olokolade a souligné que l'acte de lâcheté consistant à tuer d'innocents étudiants est 'tout simplement typique de la stratégie des terroristes d'intimider les populations à adhérer à leur fausse prétention à l'invincibilité'.

'Malgré cette situation pénible, a-t-il expliqué, les activités actuelles du groupe terroriste ne sont en réalité que des réactions à la nouvelle offensive lancée contre lui, car ses militants avaient infiltré le pays pour soutenir leurs camarades à bout de souffle pour poser des actes audacieux et lancer de nouvelles attaques contre des cibles faciles pour se faire valoir'.

Le général Olukolade a déploré le fait que les combattants de Boko Haram fuyant vers différentes frontières (entre le Nigeria et les autres pays voisins), continuent à semer le chaos et la désolation sur leur passage comme on l'a constaté mercredi dernier, dans des localités de l'Etat d'Adamawa où ils s'en sont pris à des communautés.

'Manquant désespérément d'argent et de vivres, ils ont pillé et incendié des banques, des magasins et des stations-service dans leur fuite, alors qu'ils se dirigeaient vers la frontière camerounaise', a dit le général Olokolade.

'On pense que les personnes impliquées dans ces récentes attaques sont les éléments qui ont semé la désolation chez les étudiants du Collège du gouvernement fédéral, Buni Yadi, dans l'Etat de Yobe, et en d'autres endroits', a-t-il fait remarquer.

'Ils se sont retranchés et mènent toujours des combats suicidaires, apparemment dans l'intention de bénéficier du statut de martyrs, alors que les troupes de l'armée nigériane se rapprochent des plus radicaux d'entre eux', a-t-il dit.

Dans cette optique, le général Olokolade a invité les populations de ces Etats, en particulier celles des zones frontalières, à apporter leur aide aux forces de sécurité en signalant tout mouvement du groupe dans leur localité, ajoutant que les activités de ce groupe terroriste tendent vers leur élimination totale.

Pana 28/02/2014