AfriqueJet News & Informations

Actualités France | News et informations du jour Afrique

Sam11012014

Last updateSam, 01 Nov 2014 9am

Articles

La liberté de la presse reste préoccupante en Libye

L'insécurité qui sévit en Libye a fortement et négativement influencé la liberté de la presse dans ce pays, a dénoncé, dans un communiqué publié mercredi à Tripoli, 'Reporters sans frontières' (RSF), principale organisation de défense des journalistes et de la liberté de la presse dans le monde, basée à Paris.

Le communiqué a condamné les attaques, attentats et autres formes de terrorisme perpétrés contre les professionnels de l'information et de la communication, de plus en plus visés par des groupes armés disséminés à travers le pays.

Pour ce faire, l'organisation a appelé à la nécessité d'assurer les conditions normales et la prise de mesures afin que des enquêtes indépendantes et transparentes soient menées pour traduire les auteurs de ces actes criminels devant la justice.

'RSF' a également plaidé pour la protection des médias et des journalistes afin de leur permettre d'accomplir leur travail en toute tranquillité 'au lieu de dresser des obstacles devant eux'.

Selon le communiqué, les journalistes sont victimes de violences de toutes sortes. Certains sont battus lors des manifestations, alors que d'autres sont enlevés, indique l'organisation.

Elle a rappelé à cet égard, que trois journalistes de la télévision libyenne ont été enlevés en février et retenus pendant deux semaines, avant d'être libérés lundi dernier par des hommes non identifiés qui n'ont donné aucun motif de leur acte.

Des correspondants et reporters de la chaine de télévision publique libyenne, d''Al-Naba' et 'Al-Jazeera' ont été violentés et insultés par des manifestants, il y a deux semaines, à l'occasion des manifestations organisées contre le Congrès national général (Parlement).

Ils ont été accusés de soutenir les Frères musulmans (représentés par le Parti de la justice et de la construction) qui tentaient de faire capoter les manifestations.

La chaine privée 'Al-Assima' (la capitale) a, de son coté, été attaquée à l’intervalle d'une semaine, par des hommes non identifiés qui ont lancé contre elle, un engin explosif et des roquettes RPG, détruisant une partie de ses équipements et studios.

Pana 27/02/2014