AfriqueJet Actualités

Actualité Afrique | Actualités & informations - Actualités Africaines

Jeu04172014

Last updateJeu, 17 Avr 2014 7pm

Back Information News Afrique Ouest L'état-major de l'armée devra s'installer dans le fief de Boko Haram

L'état-major de l'armée devra s'installer dans le fief de Boko Haram

Abuja, Nigeria - La Commission de la Défense du Sénat nigérian a invité mercredi le président Goodluck Jonathan a ordonner au chef de l'état-major de l'armée, le général Kenneth Minimah, de déplacer ses quartiers à la 7ème Division de l'armée nigériane à Maiduguri afin de contrer la montée des activités de Boko Haram.

Le mois dernier, la Chambre des représentants du Nigeria avait formulé la même requête suite à des attaques contre les communautés frontalières à Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno.

Au cours d'une réunion à Abuja avec le général Minimah, la Commission a estimé que cet ordre était devenu nécessaire suite au massacre mardi de 43 élèves d'un collège fédéral à Buni Yadi, dans l'Etat de Yobe.

Dans un communiqué, le chef de la majorité au Sénat, Victor Ndoma-Egba, a indiqué que les rebelles ont dépassé les limites du soutenable en tuant 43 élèves dans l'Etat de Yobe.

M. Ndoma-Egba, qui a personnellement signé le communiqué, a souligné que ce massacre montrait que la secte avait pour objectif de préparer un avenir 'sombre et sans perspective' pour le pays.

'Il est évident que nous avons désormais face à nous un groupe d'animaux pour qui la vie humaine n'a aucun sens ni aucune valeur, car quand on s'en prend à des élèves, on s'en prend au fondement même de l'avenir du pays', a-t-il ajouté.

'Ainsi, il nous faut modifier notre stratégie sécuritaire en y incluant la poursuite au-delà des frontières. Ceci est autorisé par le droit international quand vos voisins ne prennent pas de mesures concrètes pour arrêter ces insurgés et il est désormais clair qu'ils nous frappent de l'extérieur où ils retournent se cacher', a-t-il poursuivi.

En répondant à cette requête, le général Minimah a déclaré à la Commission que l'armée demandait des fonds supplémentaires pour mener ces opérations sur le territoire national.

Pana 27/02/2014