AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Mar07292014

Last updateLun, 28 Juil 2014 10pm

Back Information News Afrique Ouest Actualités Education: L'UNESCO révèle une crise mondiale

Education: L'UNESCO révèle une crise mondiale

Dakar, Sénégal - Dix pour cent des dépenses mondiales consacrées à l’enseignement primaire se perdent dans une éducation de mauvaise qualité qui ne permet pas aux enfants d’apprendre, indique le 11ème Rapport mondial de suivi sur l'Education pour tous (L'EPT) publié ce mercredi par l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO).

Intitulé 'Enseigner et apprendre: Atteindre la qualité pour tous', le rapport soulgne que sans attirer et former correctement un nombre suffisant d’enseignants, la crise de l’apprentissage durera plusieurs générations et touchera le plus durement les personnes défavorisées.

Il révèle qu'en Afrique de l’Ouest, les enseignants vacataires ayant un salaire médiocre et peu de formation officielle représentent plus de la moitié du corps enseignant.

A cet effet, Il arrive à la conclusion que des enseignants compétents sont la clé de l’amélioration et appelle les gouvernements à mettre les meilleurs d’entre eux à disposition de ceux qui en ont le plus besoin, car donnant l'exemple des pays d'Afrique subsaharienne, un jeune sur quatre est incapable de lire une seule phrase et un enfant sur cinq seulement atteint la fin de l’école primaire, en ayant acquis les bases en lecture et en mathématiques.

Le document indique que sur la base des tendances actuelles, le Sénégal, le Burkina Faso, le Mali et le Niger n’atteindront pas l’enseignement primaire universel avant 2070.

Cependant, il signale que le Sénégal a fait d’importants progrès vers la réalisation de l’enseignement primaire universel, grâce à un taux d’achèvement du primaire qui passé de 60% en 2010 à 63% en 2011, mais aussi grâce à un taux net de scolarisation qui pourrait atteindre plus de 80% en 2015.

Selon la directrice générale de l'UNESCO, Mme Irina Bokova, les enseignants ont l’avenir de la présente génération entre leurs mains.

'Nous devons recruter 5,2 millions d’enseignants d’ici à 2015 et nous devons redoubler d’efforts pour les aider à garantir aux enfants leur droit à une éducation universelle, gratuite et de qualité', a-t-elle déclaré.

'Nous devons également nous assurer que les nouveaux objectifs mondiaux de l’éducation fixés pour après 2015 comprennent un engagement explicite en faveur de l’équité, ainsi que des indicateurs permettant de suivre les progrès des individus marginalisés de manière à ce que nul ne soit laissé pour compte', a-t-elle ajouté.

Le rapport recommande que les plans nationaux d’éducation doivent inclure un engagement explicite à atteindre les marginalisés et que les enseignants doivent être recrutés au niveau local ou avoir des antécédents similaires à ceux des apprenants défavorisés.

Il appelle les gouvernements à retenir leurs meilleurs enseignants en leur offrant un salaire qui réponde au moins à leurs besoins fondamentaux, de bonnes conditions de travail et une perspective de carrière.

Pana 27/02/2014