AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Mer07302014

Last updateMer, 30 Juil 2014 12pm

Articles

Document de Doha pour la paix au Darfour

Commission mixte du Document de Doha pour la paix au Darfour (DDPD): La MINUAD et ses partenaires examinent les progrés dans la mise en œuvre du document de Doha pour la paix au Darfour - La troisième réunion de la Commission mixte du Document de Doha pour la paix au Darfour (DDPD) sur la mise en œuvre dudit document, notamment le dispositif sécuritaire final, s'est ouverte, mardi à Khartoum, la capitale soudanaise.

A cette occasion, le Représentant spécial conjoint de la Mission hybride Union africaine-Nations unies au Darfour (MINUAD), Mohamed Ibn Chambas a salué les développements positifs obtenus l'année dernière, notamment l'adhésion de JEM-Soudan au DDPD et la signature d'un accord entre le gouvernement du Soudan et le LJM sur la mise en œuvre des dispositifs de sécurité finaux.

'Nous sommes prêts à faire le plaidoyer pour mobiliser le soutien pour les processus qui vont suivre », a souligné M. Chambas, ajoutant que la MINUAD est prête à aider les parties prenantes à l’accord conformément aux dispositions de la DDPD.

La Commission qui est l'un des deux mécanismes opérationnels et de suivi du cessez-le-feu prévus dans le DDPD, est présidée par le Représentant spécial conjoint de la Mission hybride Union africaine-Nations unies au Darfour (MINUAD), Mohamed Ibn Chambas.

Cet organe est composé des trois parties prenantes au Document de Doha, à savoir le gouvernement du Soudan, le Mouvement de libération et de justice (LJM) et le Mouvement justice et égalité-Soudan (JEM-Soudan) auxquels s'ajoutent des représentants de l'Etat du Qatar, de la Ligue des Etats arabes et de l'Union européenne, ainsi que des observateurs du Canada, de la Chine et de la Norvège.

La réunion a examiné un rapport sur l'état de la mise en œuvre du cessez-le-feu permanent et des mesures de sécurité finales du Commandant de la Force de la MINUAD, le lieutenant-général, Paul Ignace Mella, qui préside la Commission de cessez-le-feu (CFC), a indiqué un communiqué parvenu à la PANA.

Selon le communiqué, le rapport comprenait une communication officielle du gouvernement du Soudan et du LJM au Président de la Commission mixte, confirmant ainsi leur décision de s’engager dans les phases des dispositions de sécurité finales.

Il est question de déterminer le nombre de combattants LJM à intégrer dans la police nationale et les forces armées, le nombre de combattants LJM à désarmer, démobiliser et réinsérer, la disponibilité du financement pour la réinsertion des ex-combattants, et la mise en œuvre des modalités de contrôle limité des armes.

Examinant un rapport du JEM et du Soudan sur les progrès relatifs aux dispositifs de sécurité avec le gouvernement du Soudan, la Commission a également exhorté les parties à travailler en étroite collaboration avec la Commission de cessez-le-feu.

'La Commission qui a reconnu le rôle crucial de la communauté internationale dans la réalisation d'une paix durable au Darfour, a encouragé les partenaires à fournir un soutien continu à la mise en œuvre de la DDPD', a conclu le communiqué.

Pana 26/02/2014