AfriqueJet News & Informations

Actualités France | News et informations du jour Afrique

Ven10242014

Last updateVen, 24 Oct 2014 9am

Back Information News Afrique Ouest Actualités Afrique du Nord Estimation du déficit budgétaire en Libye

Estimation du déficit budgétaire en Libye

Le déficit du budget général de la Libye estimé à 3 milliards de dollars en février - Le taux du déficit du budget général de l'Etat libyen est estimé, à la date de ce mois de février, à 3 milliards 785 millions de dinars libyens (environ 3 milliards de dollars), a révélé mardi le président de la commission du budget, du plan et des finances du Congrès national général (Parlement), Mohamed Abdellah, dans un entretien accordé à l'Agence de presse libyenne (WAL).

'La Libye fait face à une crise de liquidités à cause de l'absence de revenus nécessaires à la couverture de ses engagements et le déficit actuel du budget général de l'Etat a atteint, à la date du 24 février, 3 milliards 785 millions de dinars libyens, comparé aux revenus et aux dépenses effectives', a notamment indiqué M. Abdellah.

Il a ajouté que si la situation actuelle persistait, le pays sera exposé à un grand danger et sera obligé de prendre d'autres mesures pour couvrir ses engagements, précisant que le recours à de telles mesures mettra l'Etat dans une impasse financière due à la poursuite de la fermeture des puits pétroliers, improductifs depuis plusieurs mois.

Cette situation a influencé négativement et directement la vie des Libyens sur les plans financier, sécuritaire et sur le plan de la paix sociale.

Un groupe qui a fait scission des gardes des sites pétroliers dans la région centrale de la Libye, a fermé, depuis la fin du mois de juillet dernier, les ports de la zone pétrolière 'al-Hilal'. Il s'agit des ports d'al-Baraquai, d'al-Zouitina, d'el-Sedra et de Ras-Lanouf dont la production couvre 60 pour cent de la production totale de la Libye.

La fermeture de ces puits intervient à la suite d'accusations de corruption dans la vente du pétrole, formulées contre le gouvernement du Premier ministre Ali Zeidan qui a immédiatement démenti ces allégations.

Les pertes pétrolières enregistrées par la Libye sont estimées, à la fin de l'année dernière, à près de 13 milliards de dollars américains, selon des chiffres fournis par le Parlement libyen.

Parlant du volume de la production pétrolière, le président de la commission du budget, du plan et des finances du Congrès a indiqué que 'les revenus pétroliers de l'Etat obtenus entre le début de l'année 2014 à la date du 24 février dernier, sont estimés à 670 millions de dinars libyens'.

Il a révélé enfin qu'une commission a été créée pour étudier et tenter de résoudre les questions liées aux revenus pétroliers et pour mettre en place des politiques générales destinées à assurer la gestion optimale des dépenses financières. Cette commission, présidée par le président du Parlement, est composée, entre autres, du Premier ministre, des ministres des Finances, du Plan, du gouverneur de la Banque centrale.

Pana 26/02/2014