AfriqueJet News & Informations

Actualités France | News et informations du jour Afrique

Mer10012014

Last updateMer, 01 Oct 2014 12am

Back Information News Afrique Ouest Actualités Afrique du Sud Homosexualité: Projet de anti homosexualité en Ouganda

Homosexualité: Projet de anti homosexualité en Ouganda

L'ONU condamne la loi ougandaise contre l'homosexualité - Le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon et le Haut commissaire de l'ONU pour les droits de l'Homme, Mme Navi Pillay, ont fustigé le projet de loi contre l'homosexualité, adopté en Ouganda ce lundi.

Les responsables onusiens ont déclaré que cette loi viole les droits humains élémentaires et met en danger les membres de la communauté lesbienne, homosexuel, bisexuel et trans-genre (LGBT) dans ce pays.

Un communiqué de l'ONU publié mardi à New York mardi, indique que cette loi pénalise et rend passible d'emprisonnement à vie ceux qui pratiquent l'homosexualité, le mariage avec des personnes de même sexe et 'l'homosexualité aggravée'.

'La désapprobation de l'homosexualité ne saurait justifier la violation des droits humains fondamentaux d'autrui. Cette loi institutionnalise la discrimination, tout en étant de nature à encourager le harcèlement et les violences contre des individus sur la base de leur orientation sexuelle', a déclaré Mme Pillay, citée dans le communiqué.

'Elle est formulée si largement qu'elle peut conduire à des abus de pouvoir et des accusations contre n'importe qui et pas seulement les LGBT', a-t-elle ajouté.

Mme Pillay a insisté sur le fait que l'Ouganda est obligé, aussi bien par sa Constitution que par le droit international, de respecter les droits de tous les individus et de les protéger contre la discrimination et la violence.

'Cette loi viole une série de droits humains fondamentaux, comme le droit à être préservé de la discrimination, à la vie privée, à la liberté de réunion, au rassemblement pacifique, à la liberté d'opinion et d'expression et à l'égalité devant la loi - qui sont tous contenus dans la Constitution de l'Ouganda et les traités internationaux qu'il a ratifiés', a-t-elle souligné.

Elle a également exprimé sa profonde inquiétude face au fait que cette loi pourrait également menacer le travail très important des défenseurs des droits humains dans le pays, invitant le gouvernement à prendre des mesures immédiates pour s'assurer qu'ils ne soient pas poursuivis pour leur plaidoyer.

Pour sa part, M. Ban s'est dit 'fortement préoccupé' par l'impact négatif de cette nouvelle loi et a indiqué partager l'opinion de Mme Pillay selon laquelle cette loi viole les droits humains.

'Elle va institutionnaliser la discrimination, limiter le travail essentiel des défenseurs des droits de l'Homme et pourrait être source de violence. Elle va également faire obstacle aux efforts vitaux de lutte contre la propagation du VIH', a-t-il ajouté.

Le patron de l'ONU a appelé à la dépénalisation totale et universelle de l'homosexualité, une pratique considérée comme un délit dans 76 pays.

Il a insisté sur le fait que les droits de l'Homme devaient toujours être placés au-dessus des attitudes culturelles et des structures sociétales.

Pana 26/02/2014