AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Mer08272014

Last updateMer, 27 Aoû 2014 8am

Back Information News Afrique Ouest Contribution de PNUD au Plan Sénégal Emergent

Contribution de PNUD au Plan Sénégal Emergent

Le représentant du PNUD au Groupe consultatif de Paris insiste sur les « acomptes précieux » pour le Plan Sénégal Emergent - Le directeur régional du Bureau Afrique du Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD ), M. Abdoulaye Mar Dièye, promet au Sénégal une  contribution financière du Système des Nations unies à hauteur de 110 milliards de francs CFA (environ 23 milliards de dollars US ),  en vue de la 'mise en œuvre des trois axes du Plan Sénégal Emergent (PSE)'.

M. Abdoulaye Mar Dièye, qui prenait part à la réunion ce lundi du Groupe consultatif de Paris pour la mobilisation du financement nécessaire à la réalisation du « Plan Sénégal Emergent » estime que 'le Sénégal est déjà engagé dans cette autoroute à quatre voies qui mène  vers l’émergence', à savoir, la gouvernance vertueuse, la culture d'entreprise, la protection sociale et l'utilisation rationnelle du capital naturel et des services écologiques.

Et le directeur régional  du PNUD de magnifier les efforts de développement entrepris par le Sénégal et qui se sont traduits,  entre autres, par 'un redressement de la croissance économique qui, de 2,1% en 2011, est passée  à 3,5% en 2012  et est estimée  à 4,1%  en 2013, une accélération de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD),  notamment au niveau de la scolarisation des filles, de la lutte contre le VIH/SIDA et de l’accès à l’eau potable.

M. Abdoulaye Mar Dièye n'a pas manqué de souligner, parmi ces pré-réquis,  le taux de représentation  parlementaire des femmes sénégalaises, estimé à 43%,  'plaçant le pays au 6ème rang mondial sur un total de 188 pays classés par l’Union interparlementaire'.

'La recherche d’une paix définitive et durable dans la région de la Casamance par le Désarmement, la Démobilisation et la Réintégration (DDR) »,  entreprise avec le soutien du PNUD, n'est pas en reste dans cette liste des 'impératifs dont on ne saurait faire  l’économie et qui sont au demeurant des facteurs déclencheurs d’accélération, d’adhésion  et de soutenabilité de l’émergence'.

Et c'est au vu de ces 'acomptes précieux pour l’émergence' que le représentant du PNUD a inscrit, dans le Plan-cadre du Système des Nations unies, pour l’Assistance au Développement sur la période 2012-2016, le financement des trois axes du PSE, qui sont: 'Transformation structurelle de l'économie et Croissance', 'Capital humain, Protection sociale et Développement durable', ainsi que 'Gouvernance, Institutions et Sécurité'.

'Un Sénégal prospère est déterminant pour toute la région de l’Afrique de l’Ouest', affirme le responsable du PNUD, pour qui la très forte mobilisation des partenaires du Sénégal à ce Groupe consultatif, la participation de nouvelles puissances économiques émergentes et du secteur privé international, ainsi que des organisations régionales et des agences du Système des Nations unies, constituent  'un éloquent  vote de confiance et une adhésion  parfaite à cette démarche qui traduit une vision et une ambition d’un pays émergent d'ici 2035'.

Pana 25/02/2014