AfriqueJet Actualités

Actualité Afrique | Actualités & informations - Actualités Africaines

Ven04182014

Last updateVen, 18 Avr 2014 7pm

Articles

Dépistage précoce du cancer de col de l'utérus

Cancers féminins : Le dépistage précoce pour l'éradication du cancer de col de l'utérus au Sénégal - L'Association sénégalaise pour le bien-être familial (ASBEF) en collaboration avec l'association sénégalaise de lutte contre le cancer 'prévenir' a organisé, ce samedi à Dakar, une conférence sur les enjeux liés aux cancers féminins, afin d'informer, de sensibiliser, les populations et les femmes en particulier, sur les risques liés à la maladie.

Clôturant trois jours de Journées portes ouvertes, cette conférence, indiquent les initiateurs, consiste à faire connaître leurs services, de sensibiliser toute la population sur les cancers féminins en général, et de faire également un plaidoyer auprès des autorités sénégalaises, pour la mise en place d'un 'programme national de lutte contre le cancer du col de l'utérus'.

'Nous voulons nous donner de la visibilité en ouvrant nos services aux populations pour qu'elles en bénéficient. Nous voulons également amener les femmes à se faire dépister très tôt afin qu'elles se prémunissent du cancer du col de l'utérus qui touche plusieurs femmes dans notre pays et en Afrique, a indiqué la présidente nationale de l'ASBEF, le Dr Marie Louise Correa, prévenant que si le diagnostic est fait suffisamment tôt, c'est 100% de guérison.

Selon les cancérologues, au Sénégal, on dénombre 20.000 cas de cancer chez les femmes par an et 75% de ces cas sont décelés trop tard, laissant peu de chance aux malades de s'en sortir. Les femmes paient ainsi un lourd tribut lié au cancer du col de l'utérus.

A cet effet, pendant ces trois jours, sur un total de 111 femmes dépistées, les résultats ont décelé 2 cas de cancer, 2 lésions précancéreuses et 8 infections vaginales. 'Ces cas seront immédiatement pris en charge et suivis pour un processus de traitement pour la guérison des personnes en question', a dit la présidente de l'association.

Seule structure qui pratique au niveau décentralisé le dépistage du cancer du col de l'utérus, l'ASBEF a, depuis 2011, réalisé dans six de ses cliniques, plus de 20 000 frottis cervico-utérins (FCV) dont 15% se sont révélés pathologiques.

Insistant sur l'importance et la mise en oeuvre du  traitement 'screen and treat' qui consiste à dépister et traiter les patients immédiatement, le cancérologue, Abdoul Aziz Kassé, a révélé la disponibilité dans les structures de santé de deux vaccins pour la prévention.

Pour lutter contre la maladie, il a invité chaque femme ou jeune fille à se faire dépister au moins une fois par an. 'L'excès d'alcool, de sel, de sucre, du gras, du tabagisme, des fumées domestiques, des viandes rouges sont interdits, a-t-il conseillé.

'Notre stratégie consiste à sensibiliser tout d'abord les décideurs et les personnes ressources, ensuite la population, en vue de mettre en place une structure intégrée de l'ASBEF dans chaque région du Sénégal afin d'être proche des populations pour leur bien-être', a indiqué le Dr Kassé, ajoutant que le cancer est une maladie coûteuse et qu'il est temps pour tous de s'y engager parce qu'il peut-être évité et guéri.

Des lots de vaccins anti-cancérogènes ont été remis à trois ONG sénégalaises partenaires de l'ASBEF. Il s'agit notamment de 100 lots destinés au Centre d'accueil Village d'enfants SOS de Dakar, 75 lots pour le Centre des enfants handicapés du Centre Talibou Dabo et le Centre Guindi.

L'ASBEF, note-t-on, est une organisation non gouvernementale sénégalaise créée en 1968 par des volontaires femmes et hommes soucieux de l'amélioration de la santé de la mère et de l'enfant, ainsi que du bien-être de la famille au Sénégal.

Elle dispose de 10 structures sur toute l'étendue du territoire sénégalais et est membre de la Fédération Internationale pour la Planification Familiale (IPPF).

Pana 23/02/2014