AfriqueJet News & Informations

Actualités France | News et informations du jour Afrique

Ven10312014

Last updateVen, 31 Oct 2014 10pm

Back Information News Afrique Ouest Guinée: Le paludisme, première cause de consultation

Guinée: Le paludisme, première cause de consultation

Paludisme en Guinée - Le paludisme représente la première cause de consultation dans les formations sanitaires publiques en Guinée, a révélé vendredi, au cours d’un entretien avec la PANA, le Coordinateur adjoint du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP), le Dr. Timothée Guilavogui.

Pour faire face à la situation, M. Guilavogui a annoncé l'adoption et la publication d’un plan stratégique 2013-2017, d’un coût de 229.026.744 millions de dollars US.

Basé sur la nouvelle Politique de lutte contre le paludisme, le plan stratégique quinquennal 2013 -2017 vise à réduire la mortalité due au paludisme pour atteindre un chiffre proche de zéro et réduire de 75% par rapport à 2000, le nombre de cas de paludisme d’ici la fin de 2015.

Ce plan a également pour but d’assurer «la protection d’au moins 80%» de la population avec des mesures de prévention efficaces contre le paludisme, la confirmation biologique d’au moins 90% des cas suspects de la maladie, un traitement correct et précoce d’au moins 90% des cas.

Il a par ailleurs pour objectif de renforcer le système de suivi-évaluation à tous les niveaux, de renforcer les capacités de gestion, de partenariat et de coordination du programme à tous les niveaux, entre autres.

Selon M. Guilavogui, l’incidence hospitalière annuelle a varié de 87 pour mille en 2007 à 101 pour mille en 2011, et la part de la maladie a, elle aussi varié de 59% en 2008 à 34% en 2011, citant l’annuaire statistique du ministère de la Santé publique qui a enregistré 1.189. 016 cas en 2011.

Les résultats d'une étude effectuée en 2012, précise la même source, ont montré que le risque de mortalité infanto-juvénile, c'est-à-dire le risque de décès avant l'âge de cinq ans, est de 122 pour mille, signifiant ainsi qu’en Guinée, environ un enfant sur huit meurt avant d'atteindre l'âge de cinq ans.

La même étude indique que le taux de mortalité maternelle est de 724 décès de femmes enceintes pour 100.000 naissances vivantes, l’Indice synthétique de fécondité (ISF) est estimé en moyenne à 5,1 enfants par femme et le taux brut de natalité de 34 pour mille individus.

Les structures sanitaires de la Guinée ont enregistré de 2009 à 2011, un total 530 décès dûs au paludisme, incitant ainsi le gouvernement à faire de la lutte contre le paludisme l’une des priorités du Plan national de développement sanitaire (PNDS).

C'est dans cette optique que la politique nationale de lutte contre le paludisme en Guinée a été révisée en 2012 afin de tenir compte des nouvelles considérations scientifiques qui ont suscité de nouvelles approches stratégiques dans la lutte contre le paludisme.

La Guinée a élaboré et mis en œuvre deux plans stratégiques depuis son engagement dans l’initiative «Roll Back Malaria» en 1998.

La Revue de performance du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) a été réalisée en 2012 en vue de l’élaboration d’un nouveau Plan stratégique national pour la période 2013–2017.

Pana 22/02/2014