Actualités en ligne

Actualité & Information France Afrique

Lun12222014

Last updateLun, 22 Déc 2014 12pm

Articles

Banque: La suspension de Sanusi diversement accueillie

Banque centrale du Nigeria - L'annonce jeudi de la suspension par le président Goodluck Jonathan du Gouverneur de la Banque centrale du Nigeria (CBN), Malam Sanusi Lamido Sanusi, a été diversement accueillie par les Nigérians.

Tout en donnant aux acteurs de l'économie nigériane l'assurance que ces changements n'affecteront pas la politique monétaire nationale, le président Jonathan a nommé à sa place le directeur général de la Zenith Bank, Godwin Emefiele, sous réserve de la confirmation du Sénat.

Comme raison du limogeage de M. Sanusi, le gouvernement a indiqué que son mandat était entaché par des imprudences et des irrégularités financières incompatibles avec la mission de de la Banque centrale.

Si certains ont salué la décision du gouvernement de suspendre le Gouverneur de la CBN, d'autres l'ont qualifiée de hâtive, estimant qu'elle ressemblait plus à une vendetta.

'Pour ce qui me concerne, si le Gouverneur de la CBN a violé les règles régissant sa fonction, il doit être suspendu. C'est un homme correct à n'en pas douter, mais je pense qu'il parle trop', a déclaré Macdonald Oladipo, dans une interview exclusive avec la PANA.

Cet analyste des affaires publiques a poursuivi: 'je ne pense vraiment pas qu'une personnalité publique devrait parler comme il le fait, il devrait réserver ses commentaires ou envoyer des circulaires à l'autorité concernée plutôt que de faire des déclarations comme s'il était contre le gouvernement. Quoiqu'il en soit, il fait partie de ce gouvernement, car  il est le contrôleur financier du pays, ainsi je pense que sa suspension est une bonne décision prise au bon moment'.

En abondant dans le même sens, un économiste, Okechukwu Emmannuel, a déclaré que cette suspension se justifiait car 'M. Sanusi semble n'avoir aucune considération pour le gouvernement, même s'il fait partie du système'.

Cependant, certains Nigérians ont estimé que cette suspension avait d'autres causes.

Ils ont indiqué que la véritable raison de cette mesure était les 20 milliards de dollars de l'argent du pétrole dont M. Sanusi prétendait qu'ils avaient disparu, étant donné que la Société pétrolière nationale, NNPC, n'avait pas déposé cet argent dans le Compte de la Fédération.

Ces personnes pensent également que la décision d'appliquer cette mesure de suspension alors même qu'une enquête est en cours et le fait que le mandat de M. Sanusi en tant que Gouverneur de la CBN expirait bientôt, rendait cette suspension hâtive.

Selon un analyste financier, Adio Suleman, 'cette affaire ne porte que sur des allégations et des contre-allégations de la part du gouvernement et de son agent. M. Sanusi a fait valoir son point de vue en nous disant qu'il manquait 20 milliards de dollars. Quelles que soit les accusations que le gouvernement puisse porter contre lui, les gens le voient comme quelqu'un qui est du bon côté de l'histoire.

'Le gouvernement veut se servir de ces allégations pour le dénigrer. N'est-ce pas la semaine dernière que nous avons lu dans la presse nationale qu'une certaine somme d'argent a été déposée sur le compte de la Fédération par le NNPC, comme conséquence de la révélation de M. Sanusi? Donc c'est exactement la situation dans laquelle nous nous trouvons, la corruption est à l'ordre du jour sous ce gouvernement'.

Au bureau de la Banque centrale du Nigeria (CBN) dans la capitale économique, Lagos, les travailleurs discutaient entre eux de la question quand la nouvelle de la suspension a filtré dans l'imposant bâtiment.

Certains membres du personnel, qui ont parlé à la PANA, sous couvert de l'anonymat, ont déclaré que le mandat de M. Sanusi avait apporté des réformes sans précédent qui ont sauvé le secteur bancaire d'une faillite totale.

Le gouvernement a ordonné que M. Sanusi passe le témoin au premier vice-gouverneur de la CBN, le Dr. Sarah Alade, 'jusqu'à la conclusion des investigations en cours sur des violations des lois, des procédures et du mandat de la CBN'.
 
Dans un communiqué publié sur son site web jeudi, la CBN assure à tous les partenaires, en particulier les opérateurs du marché, les investisseurs internationaux et le public en général qu'en tant qu'institution, elle restait stable et qu'elle continuerait à faciliter le bon fonctionnement des marchés financiers, tout en assurant la stabilité de la monnaie et des prix.

Le président Jonathan a également présenté au Sénat pour confirmation le nom de M. Adelabu Adebayo Adekoya pour le poste de vice-gouverneur de la Banque centrale.

M. Adekoya est directeur exécutif à la First Bank Plc., un autre établissement financier de premier plan au Nigeria.

Pana 22/02/2014