AfriqueJet News & Informations

Actualités France | News et informations du jour Afrique

Ven10312014

Last updateJeu, 30 Oct 2014 7pm

Articles

Bénin: Mainmise du pouvoir sur les médias du secteur public

Médias du secteur public au Bénin: Des journalistes au Bénin dénoncent 'la mainmise' du pouvoir sur les médias du secteur public - Les partis de la mouvance au pouvoir au Bénin ont plus accès aux médias du secteur publics, ont déploré, jeudi, des anciens responsables de l’Office de radiodiffusion et de télévision du Bénin (ORTB), MM. Noel Sohouénou et Fidèle Ayikoué, au cours d'un panel dans le cadre des états généraux de la presse béninoise qui se tiennent depuis mercredi à Cotonou.

MM Sohouénou et Ayikoué, qui présentaient une communication sur le thème 'Pluralisme médiatique et accès équitable aux médias de service public:mise en œuvre et contraintes', ont déclaré: 'les partis de la mouvance ont une large avance sur les partis politiques d’opposition en matière d’accès et de temps d’antenne sur les médias de service public'.

Se fondant sur les relevés de temps d’antenne publiés en 2013 par la Haute autorité de l'audiovisuel et de la communication (HAAC), les deux journalistes ont indiqué qu’aussi bien à la radio, qu’à à la télévision du service public,  l’Exécutif et les partis de la mouvance présidentielle se sont taillés la part du lion en janvier, mars et juin 2013.

Géré par la HAAC, qui a pris à cet effet en juin 1998, une décision réglementant le domaine, l’accès équitable aux médias de service public constitue toujours le point d’achoppement avec les partis politiques de l’opposition béninoise.

En 2013, rappelle-t-on, 'l’Union fait la nation' (plus grand rassemblement de l’opposition béninoise) a mené plusieurs actions dans ce sens, à travers des plaintes et audiences devant la HAAC, descente sur l’ORTB et assignation en justice des responsables de l’office.

Démarrés mercredi sous le thème: 'Enjeux et défis de la professionnalisation', les deuxièmes états généraux de la presse béninoise qui prendront fin vendredi soir permettront de revisiter le système de formation aux métiers des médias pour une politique efficiente et utile à la corporation, de faire adopter par les acteurs des médias des pratiques professionnelles responsables au regard du code d’éthique et de déontologie de la presse; d'améliorer les conditions de vie et de travail des animateurs de médias (dans le cadre de l’avant-projet du Code d’information et de la communication); la redéfinition de mécanismes et outils d’une gestion efficace et efficiente des entreprises de presse pour accroître leurs contributions à la création de richesse, entre autres.

Les premiers états généraux de la presse béninoise, organisés en novembre 2002, avaient permis de prendre des décisions majeures sur l’organisation de la profession, sur la pratique de la profession, sur le bien-être des acteurs.

Pana 22/02/2014