AfriqueJet News & Informations

Actualités France | News et informations du jour Afrique

Jeu10232014

Last updateMer, 22 Oct 2014 8pm

Articles

Télévision: Impact sur les enfants

Impact de l'usage abusif de la télévision - Quand les enfants perdent leur «âme». Au terme de deux jours d'échange sur l'impact de la télévision sur les enfants, le Conseil national de régulation de l'audiovisuel (Cnra) et d'autres acteurs du milieu infantile ont tiré entre autres conclusions que la télévision amoindrit la sensibilité de l'enfant.

Les conséquences de certains contenus audiovisuels sont dramatiques pour le développement normé des enfants. L'alerte a été sonnée hier, jeudi 20 février par les autorités du Conseil national de régulation de l'audiavisuel (Cnra) et d'acteurs intervenant dans la prise en charge des questions infantiles.

Au terme de deux jours d'activités, diverses conséquences liées à la fréquentation abusive de la télévision par les enfants ont été décelées. Ainsi, Oumou Ly Kâne, psychologue clinicienne à l'hôpital de Fann a noté qu'à force de regarder des scènes de violence, l'enfant finit par perdre son empathie. Aussi commence-t-il à développer un tempérament réfractaire à toute pitié.

La clinicienne a fait également remarquer l'impact d'autres méfaits dans la fréquentation abusive de la télévision. Les accros de la télévision peinent, selon elle, à mémoriser les leçons apprises à l'école et perdent leurs capacités de réaction. Selon elle, l'enfant a tendance à plus utiliser ses yeux que les autres parties de son corps, une chose qui est tout à fait anormale. Oumou Ly Kâne a par ailleurs indiqué que la télévision fait naitre chez l'enfant des troubles de communication, un comportement favorable à l'entêtement et, du fait, l'enfant peine à rester sur place.

Face à ce médium qui, par la force des choses a fini par être un élément incontournable dans la vie des Sénégalais, Cheikh Mouhamadou Bamba Niang, directeur de cabinet du président du Cnra a plaidé pour un respect des cahiers de charge ordonnant à chaque télévision de mettre sur pied une commission chargée de veiller sur le contenu de ses programmes, le renforcement des textes régissant le milieu audiovisuel, et la nécessité de trouver un terrain d'entente sur les contenus diffusés par les chaines de télévision afin qu'elle puissent se conformer aux réalités locales.

Abondant dans le même sens, le directeur du Média center de Dakar, Khar Fall, a jugé nécessaire l'adoption d'une loi imposant aux télévisions des règles à respecter dans la conception de leurs programmes, à un assainissement du milieu et d'insérer dans la formation professionnelle le métier de concepteur de programme télévisuel.

Par Fatou Ndiaye

Sud Quotidien/21/02/2014