Actualités en ligne

Actualité & Information France Afrique

Dim12212014

Last updateSam, 20 Déc 2014 4pm

Articles

Emprunt obligataire en faveur des projets UEMOA

Lancement d'un emprunt obligataire pour mobiliser 40 milliards F CFA en faveur des projets de l'UEMOA - La Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC) a officiellement lancé, ce jeudi à Lomé, un emprunt obligataire par appel public à l’épargne d’un montant de 40 milliards de F CFA afin de financer des projets de développement dans l’espace UEMOA, a constaté la PANA.

Le prix unitaire de l’obligation est porté à 10 000F CFA et les souscripteurs de cet emprunt vont bénéficier d’un taux d’intérêt de 6,5% net l’an pour une durée de 7 ans, à savoir de 2014 à 2021, indique la Banque.

Cet emprunt qui porte sur un montant de 40 milliards F CFA, va servir à financer des opérations générales de prêts dans l’espace UEMOA, dans les secteurs de l’hôtellerie, de l’agro-alimentaire, de la santé (pharmacie), des télécommunications, de l’industrie, des  banques et des finances.

Outre le Mali qui s'en tire avec 3 projets au titre de cet emprunt, les autres pays en lice tels le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Niger, le Sénégal et le Togo ne bénéficieront que d’un projet chacun, indique les documents de la BIDC.

Le consortium formé par la Société de gestion et d’intermédiation du Togo (SGI-Togo) et la Compagnie de gestion financière et de Bourse (CFG Bourse) du Sénégal sont mandatés respectivement comme arrangeur et chef de file de cette opération qui va durer du 18 février au 18 mars 2014.

Présidée par le Directeur des opérations section Privé, Ousmane Bocoum, cette cérémonie a connu la présence de plusieurs personnalités du monde politique, financier, bancaire et des opérateurs économiques, dont le Vice-Président de la BIDC.

En 2006, la BIDC avait levé un emprunt obligataire d'un montant de 24,14 milliards de F CFA et en 2010, d'un montant de 42 milliards de F CFA sur le marché financier au profit des pays membres de la CEDEAO, rappelle-t-on.

C’est eu égard aux succès des emprunts précédents que la 41e réunion du Conseil d’administration de la BIDC, tenue en juin 2013, a autorisé cette opération, qui a obtenu le quitus de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et du Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers (CREPMF), soulignent le SGI-Togo et CFG Bourse du Sénégal.

Avec un capital de 245 milliards de F CFA à la date du 31 décembre 2013, la BIDC, créée en 1999 avec pour siège Lomé, a pour objectif essentiel de développer l’économie au sein de la CEDEAO à travers le financement des projets à la fois du secteur privé et public.

Pana 20/02/2014