AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Sam07262014

Last updateSam, 26 Juil 2014 12pm

Articles

La région pétrolière du Nigeria menacée

Sécurité : Le chef de Boko Haram menace la région pétrolière du Nigeria - Le leader de la violente secte islamiste Boko Haram, Ibrahim Shekau, a dans une nouvelle vidéo menacé d'attaquer la région pétrolière du Delta du Niger.

Dans cette vidéo de 28 minutes, dans laquelle, il s'exprime en haoussa et en arabe, il a également revendiqué la responsabilité du récent assassinat de l'ouléma, Auwal Albani.

'Delta du Niger tu vas avoir des problèmes. (président Goodluck) Jonathan tu vas avoir des problèmes', déclare-t-il dans cette vidéo remise à un nombre restreint de journalistes à Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno, considérée comme la base spirituelle de la secte islamiste.

Il annonce que la secte va faire sauter les installations pétrolières du Delta du Niger, sans donner d'autres explications.

Shekau, vêtu d'un uniforme de l'Armée et entouré d'un char et d'hommes en armes, a fustigé la démocratie et menacé de tuer tous ceux qui y croient, dont des figures politiques et des chefs traditionnels du nord.

'Nous avons tué Albani de Zaria. Shekau a tué Albani de Zaria... La raison pour laquelle je vais vous tuer est que vous êtes des infidèles, vous suivez la démocratie. Quiconque suit la démocratie est un infidèle... Ce qui fait des infidèles c'est la démocratie, la Constitution et l'éducation occidentale', a-t-il soutenu.

'Nous aimons verser leur sang. Le Coran doit rester la voie suprême, nous devons répandre l'islam dans ce pays. Pas seulement à Borno, nous allons donc détruire les écoles là où nous les trouverons', a ajouté le leader de Boko Haram.

L'année dernière, les autorités militaires avaient annoncé avoir tué Ibrahim Shekau, avant que ce dernier ne réapparaisse. Il a depuis diffusé quatre vidéos.

Bien que le gouvernement fédéral ait placé Borno et deux autres Etats - ceux d'Adamawa et de Yobe - sous état d'urgence et déployé des milliers de soldats dans la région, la secte a continué à mener des attaques meurtrières qui ont fait des centaines de morts.

Dans la dernière de ces attaques, mercredi, 47 personnes ont été tuées à Bama, dans l'Etat de Borno, par des hommes armés qui ont également incendié plusieurs bâtiments, dont le palais du chef traditionnel.

Ce dernier massacre est survenu quelques heures après l'annonce par le gouvernement nigérian qu'il gagnait la bataille contre les insurgés.

Pana 20/02/2014