AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Dim09212014

Last updateDim, 21 Sep 2014 12pm

Back Information News Afrique Ouest Actualités Océan Indien Maurice: Un Fonds Maurice-Afrique pour l’investissement

Maurice: Un Fonds Maurice-Afrique pour l’investissement

Fonds Maurice-Afrique pour l’investissement - Un Fonds Maurice-Afrique destiné à encourager les entreprises locales à investir en Afrique a été lancé ce mercredi à Maurice par le ministre mauricien des Finances, Xavier-Luc Duval, a constaté la PANA sur place.

Selon M. Duval, ce projet représente d’énormes opportunités d’investissements pour les investisseurs mauriciens.

'Grâce à ce fonds, Maurice devient maintenant un acteur important sur l’Agenda africain de la croissance, après le lancement de la Stratégie africaine et la création récente de l’Africa Centre for Business Excellence dans l’ile. Ce qui a aidé à positionner l’île comme un portail pour l’Afrique, en identifiant les opportunités d’affaires et d’emplois pour les Mauriciens', a-t-il déclaré.

M. Duval a dit que l’Afrique est un marché émergeant pour lequel le Fonds monétaire international (FMI) a prévu une croissance de 6 pour cent sur la prochaine décennie.

Le ministre a énuméré les différents secteurs où l’île Maurice peut renforcer sa coopération économique avec le continent africain, particulièrement dans les domaines des finances, de la médecine, de l’éducation et de la stratégie océanique, entre autres.

'Le gouvernement va aider les entreprises mauriciennes voulant étendre leurs activités sur le marché africain avec une subvention de 50 pour cent sur le coût de l’assurance pour exporter sur le continent', a-t-il annoncé.

M. Duval a aussi annoncé la tenue de six conférences de haut niveau en 2014 à travers le continent pour mieux faire connaître l’île Maurice aux Africains.

Le Fonds Maurice/Afrique dispose d’un capital initial de 17 millions de dollars américains. Il va participer dans le financement des entreprises qui investissent dans des projets viables dans n’importe quel pays africain à hauteur de 10 pour cent du capital de l’entreprise concernée.

Il va aussi payer les frais des services-conseils sur le continent pour les entités gouvernementales et publiques dans les domaines où l’île a un avantage compétitif.

Pana 20/02/2014