AfriqueJet News & Informations

Actualités France | News et informations du jour Afrique

Sam10252014

Last updateSam, 25 Oct 2014 4pm

Offres d'emploi pour Hong Kong

Emploi - L'État donne le feu vert à l'envoi de domestiques à destination de Hong Kong. Le recrutement demande un certain nombre de critères. L'eldorado promet en Asie après les cauchemars des domestiques dans les pays du Golfe.

Une agence de placement de la capitale recrute des femmes de 20 à 35 ans pour travailler en Hong Kong. Les offres sont multiples, entre autres, le travail de ménage, le babysitting, l'aide aux personnes âgées et/ou handicapées. Les recruteurs sont des particuliers et le contrat de travail dure deux ans renouvelables. À entendre certaines candidates qui se sont informées auprès de l'agence, le salaire mensuel serait de 1 million d'ariary.

« Nous n'avons pas le choix. Le recrutement dépend de l'offre existant mais dans le cadre du travail de maison », précise Nandrianina Rabetokotany, une jeune femme intéressée par le travail en Hong Kong dont le départ serait pour bientôt. Le recrutement demande, toutefois, un certain nombre de critères. Ce sont le diplôme du baccalauréat ou le niveau terminal pour les candidates intéressées, avoir une bonne condition physique et une base de la langue anglaise mais surtout de l'autonomie.

Ce serait pour mieux former les candidates sur les offres de travail. « Avant de partir, l'agence nous promet quatre mois de formation sur la langue anglaise et la langue locale ainsi que sur les différentes offres de travail disponible », enchaîne la même interlocuteur.

Formations

Les travailleuses immigrantes seront toutefois régies par la loi de travail de Hong Kong selon le directeur général de l'emploi, du travail et des lois sociales, Samuelson Ramanitriniony. « Ces travailleuses seront régies par la loi de travail du pays d'accueil mais Hong Kong fait partie des pays qui appliquent le code international du travail alors, les conditions de travail doivent convenir à nos travailleuses. Ce pays ne fait pas partie de ceux à risques de maltraitance des employés, c'est pourquoi le ministère a signé aujourd'hui (hier) son agrément », déclare t-il en rappelant que « l'envoi des travailleurs dans les pays du Golfe est toujours suspendu ». Ce haut responsable de l'emploi et du travail a quand même précisé que l'agence devait rendre compte aux autorités malgaches en Hong Kong, notamment du Consulat qui fait de même avec le ministère en charge de l'emploi, du travail et des lois sociales.

L'Express de Madagascar/19/02/2014