AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Mar07292014

Last updateMar, 29 Juil 2014 9am

Articles

Banque de financement des PME en Tunisie

Prêts participatifs aux PME - Sur 350 petites et moyennes entreprises qui seront financées par la Banque de financement des petites et moyennes entreprises (Bfpme), durant les trois prochaines années, 96 jeunes promoteurs ont déjà bénéficié de prêts dont le montant moyen s'élève à 40 mille dinars par projet.

Ce financement s'inscrit dans le cadre du partenariat Bfpme-QFF (Fonds d'amitié qatari) lancé depuis la signature d'un accord, le 04 octobre 2013, entre les deux parties.

L'accord stipule l'octroi, par QFF, de fonds de l'ordre de 15 millions de dinars au profit de la Bfpme, mandatée pour gérer ces fonds en accordant, à son tour, des prêts participatifs à des PME tunisiennes.

Lors d'une cérémonie, organisée lundi à Tunis conjointement par la Bfpme et les QFF, des jeunes promoteurs ont fait état de leurs expériences auprès de ces deux institutions. « J'ai obtenu les financements nécessaires pour monter un projet qui coûte 145 mille dinars », a confié à la TAP, Nabil Naddari du gouvernorat de Kasserine ».

« Mon projet consiste en une boulangerie-pâtisserie moderne dotée d'un four rotatif et de deux autres traditionnels pour satisfaire les besoins croissants dans la région et même ailleurs», a-t-il poursuivi. Et d'ajouter, que dès le début, il avait obtenu l'autorisation de l'Office des céréales (OC) et avait déposé un dossier de financement auprès de la Bfpme. « Même si les procédures administratives sont un peu lentes, j'ai reçu ce que j'ai demandé auprès de cette institution financière (40 mille dinars) après l'étude approfondie de mon plan d'affaires », a précisé Naddari.

Les régions intérieures ciblées

Pour sa part, Nasser Gafsi, âgé de 34 ans et originaire de Sidi Bouzid, a choisi de réaliser un projet de cuniculiculture dans sa région. N'ayant pas trouvé, selon ses dires, l'encadrement et le financement nécessaires auprès de l'Apia, il s'est adressé à la Bfmpe qui lui a d'ores et déjà accordé son accord de principe.

Le PDG de la Bfpme, Khalil Ammar, a affirmé que plusieurs projets financés par QFF, à travers la Bfpme, seront développés sur l'ensemble du pays, notamment dans les régions intérieures où le taux de chômage est très élevé. D'après lui, ces projets touchent plusieurs secteurs tels que l'agriculture, les industries électroniques, l'agroalimentaire, les TIC et divers services.

De son côté, l'ambassadeur de l'Etat du Qatar à Tunis, Abdallah Nacer El Hamidi, a fait valoir que «QFF a œuvré depuis son lancement à soutenir les jeunes promoteurs tunisiens à travers le partenariat avec la Bfpme, en fournissant une enveloppe de 1,2 MD ».

La Presse/19/02/2014