AfriqueJet News & Informations

Actualités France | News et informations du jour Afrique

Sam10252014

Last updateSam, 25 Oct 2014 7am

Back Information News Afrique Ouest Actualités Afrique Centrale Circulation des devises étrangères en RD Congo

Circulation des devises étrangères en RD Congo

Circulation concomitante de la monnaie nationale et des devises étrangères - bientôt l'interdiction. Bientôt les devises étrangères, principalement le dollar américain, ne devaient plus circuler concomitamment avec la monnaie nationale, le franc congolais, dans les transactions courantes. Instruite par la Troïka stratégique, la Banque centrage du Congo se prépare activement à cette grande mutation.

Le gouvernement est déterminé à gagner la bataille de la dédollarisation de l'économie congolaise. Les critiques du monde scientifique ne l'ont pas dissuadé. Lundi 17 février 2014, le sujet a été en discussions à la Troïka stratégique du gouvernement, réunie comme à l'accoutumée autour du Premier ministre, Matata Ponyo Mapon.

Au regard des orientations prises au cours de cette réunion, l'on ne devait dans les tout prochains jours assister à une interdiction de circulation concomitante de la monnaie nationale, le franc congolais, et des devises étrangères sur l'ensemble du territoire national.

Décidément, le gouvernement se lance un grand défi. Il doit certainement s'être doté des moyens conséquents pour le relever.

D'ores et déjà, la Banque centrale du Congo se prépare déjà à la révision du décret-loi n°004/2001 du 31 janvier 2001 relatif au régime des opérations en monnaies nationale et étrangère en RDC. Dans le cadre du programme de dédollarisation, et fort de la stabilité du cadre macroéconomique qui se consolide depuis 2010, la Troika stratégique « a décidé de revoir le décret sus évoqué ».

A cet effet, note le communiqué diffusé à l'issue de cette réunion, « la Banque centrale avait soumis un projet à l'examen de la Troïka stratégique ». Aussi, les membres ont-ils demandé à la BCC de « porter des amendements à certains articles donnant cours légal aux monnaies étrangères sur le territoire national, tout en veillant à une phase transitoire de mise en œuvre du décret en cours de révision ».

SITUATION ECONOMIQUE A FIN 2013

Fidèle à sa tradition, la Troika stratégique a, en marge de cette réunion, fait le point de la situation économique et financière en début de cette année, se basant sur les données closes en décembre 2013.

Au plan national, le mois de janvier a enregistré une amélioration significative dans l'opinion des chefs d'entreprises, dont le solde brut est passé de +20,3% en décembre 2013 à 21,9% en janvier 2014, note-t-elle.

Les projections de la croissance pour l'année 2014 sont estimées à 9,5%, sur base des réalisations de production à fin novembre et décembre 2013, avance cet organe technique du gouvernement.

Ainsi, le taux d'inflation hebdomadaire s'est fixé à 0,033% (-0,003). En cumul annuel, il était de 0,179% au niveau national. En annualisé, le taux d'inflation à fin 2014 serait de 1,338%. Le taux de change du franc congolais s'est, de son côté, apprécié par rapport au dollar américain de 0,18% à l'indicatif, et a enregistré une légère dépréciation 0,08% sur le marché parallèle. Au 14 février, le taux était respectivement de 921,17 Fc/Usd, et 937,75 Fc/Usd.

Par contre, les réserves internationales se sont établies étaient à 1.778,48 millions, couvrant 8,5 semaines d'importations ; le taux d'intérêt directeur de la Banque centrale du Congo ayant été maintenu à 2,0% depuis le 08 novembre 2013.

Concernant les finances publiques, la situation financière provisoire de l'Etat au 14 février 2014, renseigne la Troïka stratégique, a accusé un déficit de 37,6 milliards Fc, consécutif à des recettes de 125,7 milliards Fc, et de dépenses de 166,6 milliards Fc. La Troïka explique impute cette situation « à la paie du mois de février, déjà totalement libérée, devrait s'absorber d'ici à la fin du mois ».

Par F.k.

Le Potentiel/19/02/2014