AfriqueJet Actualités

Actualité Afrique | Actualités & informations - Actualités Africaines

Mer04232014

Last updateMer, 23 Avr 2014 11am

Back Information News Afrique Ouest Armée-Nigeria: Transférer le QG à Maiduguri

Armée-Nigeria: Transférer le QG à Maiduguri

Les parlementaires plaident pour le transfert du QG de l'armée à la base de Boko Haram - Les parlementaires nigérians de la Chambre des Représentants ont proposé mardi au président Goodluck Jonathan de transférer le Quartier général (QG) de l'armée nigériane à  Maiduguri, la capitale de l'Etat du Borno situé dans le Nord du pays, qui constitue le principal bastion du groupe rebelle, suite aux attaques perpétrées récemment par la secte islamiste, Boko Haram.

Le parlement a indiqué que sa proposition de transfert du QG de l'armée nigériane sous la direction du chef d'état-major nouvellement promu, le général de corps d'armée, Kenneth Minimah, va permettre à l'armée non seulement d'être en contact direct avec la réalité sur le terrain, mais aussi d'élaborer des stratégies idoines pour contrecarrer la menace islamiste.

La Chambre basse de la Fédération du Nigeria a, quant à elle, demandé à la présidence nigériane de prendre langue avec les gouvernements du Tchad, du Niger et du Cameroun afin de trouver les voies et moyens pour mettre fin aux activités des insurgés dans les zones frontalières.

Après l'adoption de cette motion déposée par un parlementaire venant de l'Etat de Borno, Peter Biye Guntha, la Chambre a également demandé aux autorités militaires nigérianes de déployer des soldats dans les points stratégiques de certaines parties des zones concernées afin d'y renforcer la sécurité.

Exprimant ses préoccupations parce qu'en plus des populations et des soldats tués dans le village d'Izge, M. Guntha a laissé entendre que plusieurs autres ont perdu la vie sur le territoire du gouvernement local de Gavva West et East où 150 maisons ont été incendiées.
Irrité par cette situation, le parlementaire a aussi révélé que dans les localités de Zalidva, Sabon Gari, au total, 14 personnes ont été tuées et 30 maisons incendiées.

Soutenant la motion, un autre parlementaire de l'Etat de Borno, Mohammed Monguno, a fait remarquer que les insurgés semblent être mieux équipés que les soldats chargés de les combattre.

Pour ce faire, un parlementaire de l'Etat d'Adamawa, Ganama Titsi, a appelé le gouvernement à combattre, de toute urgence, la secte islamiste puisque 'ses opérations ont dépassé les limites'.

A l'instar de l'Etat d'Adamawa, rappelle-t-on, il a été décrété l'état d'urgence dans les Etats de  Borno et de Yobe.
 
Adressant ses condoléances au peuple et au gouvernement de l'Etat de Borno suite aux tueries, le Parlement a invité l'Agence nationale de gestion des catastrophes, (National Emergency Management Agency, NEMA) à faciliter la distribution de matériel de secours d'urgence aux victimes de la zone.

Pana 19/02/2014