AfriqueJet Actualités

Actualité Afrique | Actualités & informations - Actualités Africaines

Ven04252014

Last updateJeu, 24 Avr 2014 8pm

Articles

Guinée: Affrontements entre manifestants et forces de l'ordre

Au moins trois morts en Guinée au cours de violents affrontements entre manifestants et forces de l'ordre - Trois personnes, deux manifestants et un gendarme, ont trouvé la mort ce mardi dans la banlieue de Conakry, la capitale de la Guinée, au cours des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre.

Les manifestants réclamaient le retour du courant électrique, absent de leurs foyers depuis environ trois mois.

Selon plusieurs sources, des habitants de Tombolia, Dabompa, Lansanayah, Cimenterie dans la Commune de Matoto, une des plus grosses sur les cinq de Conakry, sont descendus très tôt dans les rues de leurs localités pour tenter de protester contre la pénurie de courant.

«Nous avons compté au moins deux morts, plusieurs blessés graves et deux véhicules de la gendarmerie brûlés, ainsi que deux commissariats saccagés», a déclaré à la PANA un manifestant joint au téléphone.

Parmi les victimes, précise la même source, il y a un civil 'tué par balle' et un gendarme atteint par des jets de cailloux et un autre manifestant fauché par un pickup de la police.

La situation restait tendue en début d’après-midi en dépit de la présence des agents de forces de sécurité qui, dit-on, ne parvenaient pas à disperser la foule en colère.

Une délégation gouvernementale conduite par le ministre de la Sécurité, Madifing Diané, et le gouverneur de Conakry, Sékou «Resco» Camara, seraient sur le terrain pour tenter de ramener le calme.

Dans une allocution radiotélévisée lundi soir, le gouverneur Camara avait mis en garde les manifestants, annonçant qu’aucune manifestation n’était autorisée avant de souligner que la justice fera son travail en cas de troubles et de violences.

«Nous avons appris des informations relatives à la manipulation de plusieurs jeunes qui veulent descendre dans les rues pour réclamer le courant électrique, l’assainissement de leurs quartiers et l’organisation des élections municipales», avait-il dit.

La semaine dernière, les jeunes de ces quartiers avaient manifesté et avaient dit au Premier ministre, Mohamed Said Fofana, qui s’était rendu sur les lieux, que si rien n’est fait dans une semaine, ils reprendront leurs manifestations.

Pana 19/02/2014