AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Ven07252014

Last updateVen, 25 Juil 2014 7am

Articles

Libye: Aider le pays à travers l’échange de renseignements

Les services sahélo-sahariens de renseignements pour une plus grande collaboration entre les Etats - Les chefs des services de renseignements et de sécurité de la région Sahélo-saharienne réunis mardi à Niamey, ont convenu, au regard de la situation difficile qui prévaut en Libye, de la nécessité d’efforts renouvelés pour aider ce pays à faire face aux défis auxquels il est confronté, y compris à travers l’échange de renseignements.

Dans un communiqué rendu public à l'issue de leurs travaux, les participants ont noté «l’exploitation par les groupes terroristes des tensions et conflits communautaires », soulignant que cette situation appelle à des mesures spécifiques et une implication active des autorités et des collectivités locales dans les zones frontalières.

Ils ont aussi relevé les liens avec les activités criminelles transfrontalières, y compris le trafic de drogue (cocaïne et cannabis) et la prolifération d’armes légères et de petit calibre, ainsi que la menace liée au retour dans la région d’éléments terroristes partis combattre dans certaines parties du monde.

Déplorant les retards quelquefois accusés dans l’échange d’informations entre services, les participants ont convenu de prendre les mesures appropriées pour raccourcir les délais de communication d’informations opérationnelles.

De même, ils ont reconnu la nécessité pour les États membres de se doter de capacités renforcées en hommes et en équipements, y compris la mise en place d’unités spéciales pour pouvoir relever 'plus efficacement' le défi du terrorisme et de la criminalité transnationale.

Rappelant les dispositions pertinentes du texte adopté par le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA), lors de sa 249ème réunion tenue le 22 novembre 2010, les participants ont encouragé la Commission à accélérer l’élaboration d’un mandat d’arrêt africain pour les personnes accusées d’actes terroristes ou condamnées pour de tels actes.

Les participants ont suivi une mise à jour sur les efforts visant la mise en place d’un système de communication sécurisé entre les services des pays participant au Processus de Nouakchott. La réunion a été informée de ce qu’une solution sera trouvée, dans de très brefs délais, pour l’opérationnalisation de ce système.

Outre les représentants de l’Union Africaine, de la CEDEAO, ont pris part à la rencontre de Niamey, les experts de l’Unité de Fusion et de Liaison (UFL) basée à Alger et qui regroupe les services de renseignements et de sécurité des pays du Sahel.

Au cours des travaux, les services de sécurité et de renseignements dans la région du Sahel,  ont échangé leurs analyses sur la situation sécuritaire au Sahel et la menace des groupes terroristes qui pèse sur leurs pays respectifs.

Pana 19/02/2014