AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Mar09022014

Last updateMar, 02 Sep 2014 3pm

Des chefs d’entreprises français au Tchad

Une délégation de la section internationale du Mouvement des entreprises de France (MEDEF-International) va effectuer mardi une visite de travail à N’Djaména pour rencontrer les plus hauts décideurs publics tchadiens, la communauté d’affaires locale et française et les bailleurs de fonds, a appris la PANA de source officielle.

La délégation de chefs d’entreprises français, conduite par Michel Roussin, vice-président de MEDEF International et qui va séjourner du mardi 18 au jeudi 20 février au Tchad, a pour objectif de s’informer des priorités du gouvernement tchadien en matière d’investissements et de projets et d’identifier les opportunités d’investissements.

Les patrons français vont également rencontrer des entreprises françaises implantées au Tchad.

'Le Tchad connaît une période de stabilité propice à son développement économique depuis 2010. L’importance stratégique du pays pour la stabilisation de la région sahélienne est renforcée par son rôle dans le cadre des opérations militaires au Mali et en République centrafricaine', a indiqué le MEDEF.

La croissance de l’économie tchadienne, liée à l’exploitation des ressources pétrolières dans le Sud du pays et à quelques projets industriels, a été multipliée par cinq en quelques années, passant de 1,6% en 2011 à 7,5% en 2013 et pourrait atteindre 11,5% en 2014, selon la Banque africaine de développement (BAD), a ajouté le patronat français.

'La hausse des revenus pétroliers contribuera à la réalisation du programme d’investissements publics dans le cadre de la stratégie gouvernementale d’émergence économique ciblant 2025 pour l’atteinte du statut de pays à revenu intermédiaire', a indiqué le groupement des patrons français.

Le Tchad souhaite valoriser d’une part l’élevage, redresser sa filière coton et augmenter la production de gomme arabique pour diversifier ses revenus et, d’autre part, au sein du secteur du Bâtiments-Travaux publics et des équipements, assurer le développement urbain, créer des projets énergétiques dans le secteur industriel, développer le secteur extractif, tiré par l’exploitation de nouveaux champs pétroliers au sud du pays, ainsi que la consommation et les services.

La France reste, après le Cameroun (surtout concerné par le transfert des produits pétroliers), le principal partenaire économique du Tchad avec un montant annuel des échanges de plus de 200 millions d'euros et de nombreuses opportunités existent pour les entreprises, alors que le pays souhaite renforcer son partenariat avec la France et que la concurrence européenne y reste faible.

Pana 18/02/2014