AfriqueJet Actualités

Actualité Afrique | Actualités & informations - Actualités Africaines

Mer04232014

Last updateMar, 22 Avr 2014 5pm

Articles

Investissements dans les secteurs minier et non minier en RD Congo

Economie - L'Agence nationale pour la promotion des investissements en RD Congo (Anapi) a évalué à 29.631.307.215 USD les investissements dans les secteurs minier et non minier en 2013.

« De ce montant, 2.565.489.748 USD représentent le coût des investissements dans les secteurs non miniers, tandis que 27.065.817.467 USD représentent le coût des investissements dans le secteur minier agréés par la Commission interministérielle du ministère des Mines dont fait partie l'Anapi », a expliqué vendredi 14 février 2014 à Kinshasa son directeur général Mathias Buabua wa Kayembe, lors d'un point de presse.

Il a indiqué que « 45 missions de suivi des projets agréés ont été effectuées à travers le pays, la majorité des projets (environ 80%) sont en cours de réalisation avec des fortunes diverses ».

« Le niveau de réalisation des projets en 2013 a été de l'ordre de 2.509.948.450 USD pour le secteur du Code des investissements et 6.094.242.470USD pour celui du Code minier, soit un total de 8.604.190.920 USD », a précisé le professeur Buabua cité par l'ACP. Il s'est ensuite félicité des « efforts déployés par le gouvernement et de sa contribution ayant permis de totaliser 12.701 emplois directs projetés dans les secteurs non miniers (63.505 emplois indirects projetés dans lesdits secteurs) ».

Au moins 2.500 investisseurs ont contacté l'Anapi en 2013

Dans le cadre des activités promotionnelles, le professeur Mathias Buabua wa Kayembe a dévoilé que « 2.500 investisseurs ont contacté en 2013 l'Anapi qui a reçu, au cours de la même période, 129 délégations d'investisseurs ».

S'agissant des activités de Marketing, il a indiqué que « 129 publications de la presse nationale ou internationale et des activités de services avec notamment 47 entreprises accompagnées auprès du Guichet unique de création de sociétés pour la création de leurs entreprises, ont été signalées, en plus des activités d'agrément avec entre autres 156 projets et requêtes enregistrés ».

Par ailleurs, le directeur général de l'Anapi a noté que, dans le cadre du climat des affaires, « 68 actions de plaidoyer ont été menées, au travers des courriers adressés aux ministères, établissements publics, ambassades et autres partenaires appelés à apporter des facilités aux porteurs de projets ».

« L'Agence entend poursuivre avec autant d'ardeur son travail au courant de l'année 2014 qui, à la faveur des efforts d'amélioration du climat d'investissement amorcés et de la fin de la guerre dans l'Est du pays, est pleine d'espérances », a-t-il annoncé.

L'Anapi a agréé 145 investissements en 2012

En 2012, l'Anapi avait agréé, pour un coût de plus de 4 milliards USD, 145 projets qui devaient créer quelque 20.000 dans les secteurs de l'immobilier, des télécommunications et de l'industrie.

«En ce qui concerne l'agriculture, secteur peu attrayant, il y a le préalable des routes de desserte agricole et de l'accès à la terre. Les gens voudraient bien faire de l'agriculture, mais ils ont besoin de la terre. Il y a le préalable d'accès aux financements. Ça demande de l'argent, un accès aux équipements. Il y a le préalable de la formation... », avait expliqué à la presse le directeur général de l'Anapi, en janvier 2013.

En 2011, l'Anapi avait agréé 156 projets d'investissements : 78 étaient des investissements de création (soit 50%), 56 de diversification (soit 36%) et 22 de modernisation (soit 14%).

Par Angelo Mobateli

Le Potentiel/17/02/2014