Actualités en ligne

Actualité & Information France Afrique

Sam12202014

Last updateSam, 20 Déc 2014 4pm

Articles

Activités de soins dans le secteur privé

21,68 pc de femmes participe aux activités de soins dans le secteur privé au Congo - 21,68 pc de femmes congolaises participe aux activités de soins dans les structures privées au Congo, révèle une étude sur la dimension genre dans le secteur privé de la santé, réalisée avec l’appui de la Banque mondiale, a appris la PANA.

Cette étude avait pour but d’identifier les stratégies pour réduire les écarts existant entre hommes et femmes professionnels du secteur privé de la santé au Congo.

Selon l’expert Aubain Lepassa Litedi, responsable du programme de santé Afrique à la Banque mondiale, au niveau des cliniques le rapport note la participation de 7,89 pc de femmes, 16,07 pc dans les cabinets médicaux et 28 pc au niveau des pharmacies.

Cette étude indique que de 2008 à 2012, le Congo a enregistré moins de femmes médecins, tant généralistes et que spécialistes.

Ce faible taux serait dû globalement au manque de détermination des femmes, selon Lepassa Litedi.

'Actuellement, la faculté des sciences de la santé ne forme que 40 médecins par an, alors que le Congo accuse un déficit de 14.000 médecins', précise l’expert de la Banque mondiale.

Il a noté que les médecins étrangers tenaient des cliniques privées au Congo alors que selon les textes, nul ne peut exercer dans le domaine de la santé au Congo s’il n’a pas la nationalité congolaise.

Les résultats de cette étude permettront, sans nul doute, de réduire les écarts existants entre les professionnels des deux sexes.

La Banque mondiale a réaffirmé son engagement à apporter l’appui nécessaire pour la mise en œuvre des activités issues des recommandations contenues dans le rapport d’évaluation genre et secteur privé de la santé au Congo.

Pana 17/02/2014