AfriqueJet News & Informations

Actualités France | News et informations du jour Afrique

Lun10202014

Last updateLun, 20 Oct 2014 5pm

Articles

Consommation: Conditions d’existence des ménages au Bénin

Statistiques et analyses économiques - Les conditions d’existence des ménages pauvres béninois ont connu une nette amélioration entre 2006 et 2011, selon un rapport de  l’Institut national de statistiques et d’analyse économiques (INSAE) sur l’évaluation de la pauvreté au Bénin.

Selon ce rapport dont la PANA a obtenu copie, « contrairement à la pauvreté monétaire, encore à un niveau relativement élevé, la pauvreté non monétaire, matérialisée par les conditions d’existence, a connu une tendance à la baisse continue et conséquente depuis 2006 ».

Après avoir enregistré une baisse de 2,3 points de pourcentage entre 2006 et 2009, l’incidence de la pauvreté monétaire a augmenté de 1 point de pourcentage entre 2009 et 2011 et s’est établie à 36,2% en 2011 contre 35,2% en 2009 et 37,5 en 2006, note le rapport.

Quant à la pauvreté non monétaire, elle a touché 29,5% des individus en 2011 contre 44,1% en 2006, enregistrant ainsi une baisse de 14,6 points de pourcentage et confirmant l’amélioration des conditions de vie des ménages et, par la même occasion, l’effort du gouvernement dans l’amélioration de l’accessibilité aux infrastructures de base (eau, santé et énergie électrique).

« La pauvreté monétaire est plus répandue et prononcée en milieu rural, à l'inverse de la pauvreté non monétaire », indique le rapport.

En outre, les résultats font ressortir la forte corrélation de la pauvreté avec les différents attributs de la population, tels que les formes d’emplois, les statuts socioprofessionnels, la composition du ménage, le niveau d’instruction, le sexe du chef de ménage.

S’agissant en particulier du sexe et de la branche d’activité du chef de ménage, il ressort que les ménages dirigés par les femmes semblent moins connaître la pauvreté monétaire. Le rapport explique ce résultat par le fait que les femmes chefs de ménage se caractérisent généralement par leur autonomie économique suffisante qui résulterait en partie de leur situation matrimoniale, de la taille du ménage et de leurs secteurs d’activités.

Pour 2011, le rapport révèle que 38,9% des femmes chefs de ménage sont, soit des mariées, veuves (40,3%), divorcées ou séparées (18,08%) ou en union libre (3,76%),  tandis que les ménages dirigés par les veuves et les femmes mariées sont plus vulnérables à la pauvreté.

Pana 16/02/2014