AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Mer09172014

Last updateMer, 17 Sep 2014 11am

Back Information News Afrique Ouest Campagne cotonnière difficile au Bénin

Campagne cotonnière difficile au Bénin

Des mesures pour sauver la campagne cotonnière au Bénin - Après une campagne cotonnière marquée par des difficultés nées de la crise entre le secteur privé et l’Etat, le gouvernement béninois a pris des mesures en vue de sauver la campagne coton menacée par les incendies et les pluies débutantes dans certaines localités.

Selon un communiqué rendu public et dont la PANA a obtenu copie, le gouvernement se dit préoccupé par les difficultés que pourraient connaître le coton en raison des problèmes liés aux pluies précoces, aux incendies, à la logistique et au transport.

Pour pallier ces difficultés qui risquent de plomber les efforts fournis par les producteurs et qui augurent de la probable atteinte des prévisions de la campagne cotonnière 2013-2014, le gouvernement a mis en place un plan de mobilisation générale et une organisation de tous les acteurs de la filière.

Dans cette optique, 3.000 militaires, ainsi que des jeunes gens recrutés seront déployés sur l’ensemble du bassin cotonnier pour construire des hangars, aider au ramassage, au stockage et au déchargement du coton dans les usines.

Les transporteurs sont invités à offrir leurs prestations pour acheminer le coton des champs aux marchés primaires et autogérés, de ceux-ci aux usines, puis au Port Autonome de Cotonou.

Dans la mise en œuvre de ce plan de sauvegarde de la campagne, les ministres originaires du bassin cotonnier se rendront dans leur commune pour mobiliser et organiser les producteurs dans les tâches de ramassage du coton, de sa préservation contre les intempéries, avec le concours des élus locaux.

Pour ce faire, le ministre de l’Economie et des Finances mettra à la disposition de la Société nationale de promotion agricole (SONAPRA), les ressources financières nécessaires et une équipe d’inspection des finances pour assurer sur le terrain, une gestion transparente des ressources financières destinées à cette opération.

Les transporteurs ont été exhortés, pour leur part, à se mobiliser sans relâche pour assurer la réalisation du planning d’évacuation du coton mis en place par la SONAPRA.

Au Bénin, rappelle-t-on, le coton continue de faire l’objet d’un suivi spécifique, compte tenu de son importance pour l’économie nationale. En 2013, rappelle-ton, le Bénin a produit 240.000 tonnes de coton pour une prévision de 500.000 tonnes.

Au total, 82 milliards de F CFA ont été mobilisés auprès du système bancaire. En fin de campagne, cette somme a été entièrement remboursée et les finances publiques n’ont pas été sollicitées, rassure-t-on.

Pana 16/02/2014