AfriqueJet News & Informations

Actualités France | News et informations du jour Afrique

Ven10312014

Last updateVen, 31 Oct 2014 10pm

Back Information News Afrique Ouest Actualités Afrique du Nord Anniversaire de l'Union du Maghreb Arabe

Anniversaire de l'Union du Maghreb Arabe

Des festivités à Tripoli à l'occasion du 25éme anniversaire de l'Union du Maghreb Arabe - De grandes festivités sont organisées ce samedi à Tripoli pour la célébration du 25éme anniversaire de la création de l'Union du Maghreb Arabe (UMA) qui regroupe la Libye, le Maroc, l'Algérie, la Tunisie et la Mauritanie, marquée par une léthargie depuis sa création à cause des différends maroco-algériens sur la question du Sahara occidental.

Les festivités sont présidées par le Premier ministre libyen, Ali Zeidan, en présence des membres du Congrès national général (Parlement libyen), du secrétaire général de l'UMA, Habib Ben Yahya, et des ministres des affaires étrangères des pays membres de l'union, Mohamed Abdel Aziz (Libye), Ramadan Lamamra (Algérie), Salaheddine Mezouar (Maroc), Ahmed Ould Teguedi  (Mauritanie) et Mongi Hamdi (Tunisie).

Des ambassadeurs des pays arabes et étrangers, ainsi que des chefs d'organismes internationaux accrédités en Libye étaient présents à la cérémonie.

Les cinq ministres des affaires étrangères des pays membres, actuellement présents à Tripoli vont tenir, à cette occasion, une réunion consultative pour examiner la situation léthargique de l'union considérée comme le plus faible regroupement politique et économique régional au plan mondial et ce, malgré les importantes ressources énergétiques dont disposent les états membres.

S'exprimant lors de l'ouverture de ces festivités, le Premier ministre libyen, Ali Zeidan, a affirmé que la conférence de Tanger (Maroc) et le premier accord de coopération économique signé entre les pays membres de l'union constituaient la première brique dans l'édification de l'union et le premier pas vers une coopération entre les états.

'Le premier geste fait par le gouvernement du Royaume de la Libye indépendante a été de se tourner vers le Maghreb arabe à travers la visite du Roi Idriss (que Dieu ait son âme) aux pays de la région, à commencer par le Maroc', a-t-il dit, ajoutant que cette visite a été suivie d'autres faites par les chefs d'Etat des pays membres de l'UMA.

Ces relations se sont par la suite renforcées à travers le soutien remarquable du peuple libyen en faveur de la guerre de libération menée par le peuple algérien, a encore dit M. Zeidan, avant de féliciter le peuple et le gouvernement tunisiens à la suite de l'adoption et de la signature de la nouvelle constitution du pays.

Il a aussi saisi l'occasion pour présenter ses condoléances au peuple algérien à la suite de l'accident d'avion qui a fait des victimes, il y a deux jours.

De son côté, le ministre marocain des affaires étrangères et de la coopération maghrébine, Salaheddine Mezouar, a affirmé que 'l'édification de l'espace maghrébin intégré et complémentaire dans un monde où il y a pas de place pour les faibles ou les entités instables, est fonction d'une volonté politique forte'.

Cette volonté politique est 'déterminée par la création de critères favorables à un climat maghrébin basé sur la compréhension et la coopération dans le cadre d'une vision stratégique et d'un partenariat multidimensionnel entre les pays de l'union ou avec d'autres entités régionales', a-t-il dit.

Il a exprimé la volonté du 'Royaume chérifien d'effectuer, aux côtés des autres frères maghrébins, le chemin destiné à mettre en place l'édification du Maghreb sur des bases solides tirées de l'esprit de la convention de Marrakech instituant l'union'. Il a rappelé, à cet égard, que le Maroc a accordé à l'union une place importante dans sa constitution et en a fait une priorité stratégique de sa politique étrangère, l'UMA étant un prolongement essentiel pour lui en Afrique et dans le monde arabe.

'Le Maroc, a-t-il ajouté, croit profondément que le meilleur moyen de réaliser les aspirations des peuples du Maghreb arabe est de concrétiser leur unité, leur développement, leur sécurité et leur stabilité afin de faire face aux défis de la mondialisation, aux  exigences du développement et au terrorisme et crimes transfrontaliers'.

La redynamisation de la coopération entre les pays membres de l'Union du Maghreb arabe 'est devenue une nécessité absolue' à cause des menaces terroristes certaines dans la région, notamment celles qui viennent de la région du Sahel africain', a encore dit M. Mezouar, donnant comme exemple les conclusions de la conférence ministérielle régionale tenue l'année dernière au Maroc, sanctionnée par la 'déclaration de Rabat' qui a appelé à la conjugaison des efforts pour assurer la sécurité et la stabilité de la région.

'Il est naturel de constater qu'un quart de siècle après l'édification de l'UMA, que celle-ci n'a pas été à la hauteur des aspirations des peuple de la région, ni à celle des défis auxquels nous faisons face', a-t-il déploré, ajoutant que la communauté internationale 'regarde la région en la considérant incapable d'édifier des relations complémentaires, intégrées basées sur une vision unitaire pour l'avenir'.

Il a aussi noté que les pays du Maghreb, malgré les mécanismes, les moyens et les élites compétentes et capables de faire face aux changements opérés dans le monde et aux attentes des peuples de la région dont ils disposent, 'ces pays n'ont pas pu jusqu'à présent trouver le mécanisme nécessaire pour nous permettre de travailler ensemble pour un avenir meilleur'.

Il a enfin salué l'initiative de la Libye qui assure la présidence en exercice de l'UMA, d'organiser cette rencontre qui est 'une occasion pour évaluer l'union', appelant à 'plus de détermination et à se doter davantage de forces pour l'édification de notre avenir'.

Pana 16/02/2014