AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Mar09022014

Last updateMar, 02 Sep 2014 6pm

Back Information News Afrique Ouest Actualités Océan Indien Exportation du sucre mauricien vers l’Union européenne

Exportation du sucre mauricien vers l’Union européenne

Le sucre à la Une des journaux mauriciens cette semaine - La question de l’exportation du sucre vers l’Union européenne a dominé les titres des journaux mauriciens cette semaine, avec la publication d’un document de l’UE suggérant que le prix de ce produit pourrait chuter énormément d’ici à 2017.

Les délégués à la 11ème réunion régionale de l’Assemblée paritaire des pays ACP et de l’UE, tenue cette semaine sur l’Ile, n’ont pas manqué de soulever cette question.

C’est le président mauricien, Rajkeswur Purryag, qui a donné le ton à ce sujet en demandant à l’UE, dès l’ouverture de la réunion, de revoir sa décision d’abolir le quota sucrier interne en 2017.

Pour le quotidien de l’après-midi Le Mauricien, M. Purryag a estimé que 'l’abolition des quotas internes de production sucrière en Europe donnera lieu à une surproduction susceptible d’entraîner une baisse conséquente du prix du sucre'.

'Cette baisse aura pour résultat que seuls les producteurs les plus compétitifs pourront survivre', a-t-il déclaré, selon ce journal.

Devant cette même instance et rapporté par Le Mauricien, le secrétaire général de la Commission de l’Océan Indien (COI), Jean-Claude de L’Estrac, a insisté sur l’importance de la desserte maritime pour le développement économique des îles de la région du sud-ouest de l’Océan Indien.

Lors de la même réunion, le chef par intérim de l’UE à Maurice, Guy Samzun, a estimé que la lutte contre la piraterie ne pourra être remportée que par le peuple somalien sur le sol somalien.

Selon lui, il est important de créer des interfaces en vue de faciliter les investissements du secteur privé en Somalie.

Toujours, selon Le Mauricien, l’UE accordera son soutien à une deuxième phase du programme 'Smartfish' pour une période de trois ans et demi d’un montant de 16 millions d’euros qui devrait démarrer en mars prochain.

'Ce  programme concerne une large variété d’activités dont la pêche, la gouvernance, le contrôle et la surveillance, le commerce et la sécurité alimentaire', écrit ce quotidien.

Au chapitre de la liberté de la presse, Le Mauricien rapporte que Maurice est passé de la 62ème place à la 70ème dans le classement de Reporters Sans Frontières, publié cette semaine.

'Les raisons de cette chute ne sont pas précisées mais RSF note, de manière générale, que l’année écoulée a été marquée par une tendance à se servir du concept de la sécurité nationale pour priver les citoyens du droit à l’information', écrit ce quotidien.

Pour le quotidien L’express, le textile mauricien navigue eaux troubles avec la chute du rand sud-africain.
'L’Afrique du Sud étant un des plus importants clients de Maurice, offre une bonne alternative au secteur qui dépend énormément des clients traditionnels en Europe et aux Etats Unis qui sont secoués par la crise', écrit-il.

Ce journal parle aussi du grand projet de production de l’électricité à partir de sources renouvelables à Maurice qui a commencé ses opérations cette semaine.

'Cette ferme photovoltaïque, entrée en opération le 14 février, alimentera le réseau national de 15MW d’électricité. Au total, 60.800 panneaux solaires de 250 watts chacun ont été installes dans le sud-ouest de l’île', écrit ce quotidien.

L’Express rapporte aussi que deux projets ont été choisis par le gouvernement pour la transformation de déchets en électricité.

Environ 300 tonnes de déchets seront utilisées pour ce projet.

Dans le quotidien Le Matinal,  la professeure Romeela Mohee, vice-chancelière de l’université de Maurice, déclare vouloir créer un Centre africain et aussi développer une structure et des facilités pour accueillir des hauts cadres de l’Afrique pour dispenser des cours dans plusieurs domaines, dont l’agriculture, l’environnement et l’énergie.

Ce quotidien annonce aussi la création prochaine d’un centre de recherches sur le diabète à Maurice.

'Nous voulons apporter une contribution significative à la réduction de la charge mondiale du diabète et de l’obésité par la recherche et la diffusion des connaissances', a déclaré, à ce journal, un haut-cadre du ministère de la Santé.

Pana 16/02/2014