Ven11282014

Last updateVen, 28 Nov 2014 10am

Articles

Presse: Plus de responsabilités demandés aux journalistes

Les journalistes nigériens invités à plus de responsabilité dans l’exercice de la profession - Le ministre nigérien de la Communication, Yahouza Sadissou, a invité vendredi les journalistes à plus de responsabilité et au respect des textes et de la réglementation en vigueur dans le domaine de la communication et de la liberté de la presse, notamment l’ordonnance portant régime de la liberté de presse dans ses dispositions relatives à la dépénalisation des délits commis par voie de presse.

Clôturant les travaux d’une rencontre des cadres de la communication, Yahouza Sadissou a dit que les professionnels de la communication doivent rester vigilants pour sauvegarder et pérenniser le précieux acquis qu’est la liberté de la presse au Niger, en dénonçant les dérives d'où qu'elles viennent.

'L'espace médiatique ne doit pas être l'arène où les forces et les acteurs politiques s'affrontent par procuration, au risque de dévoyer la mission des médias', a précisé le ministre de la Communication.

La rencontre des cadres de la communication a regroupé durant quatre jours des journalistes et responsables  des médias publics et privés du Niger, les responsables des radios communautaires, des directeurs centraux, des membres de la société civile et des représentants des organisations socioprofessionnelles.

A l’issue des  travaux, la réunion a notamment  invité les journalistes à plus de responsabilité dans le traitement de l’information et au respect de l’éthique et de la déontologie du journaliste.

Les journalistes ont notamment demandé au gouvernement un rehaussement du fonds d’aide à la presse (200 millions de FCfa actuellement), l’élaboration d’une loi sur le régime de la publicité et l’application de l’ordonnance portant accès à l’information publique et aux documents administratifs.

La rencontre a également invité les promoteurs de médias, les professionnels de l’information et le ministre de la Communication à engager le processus de mise en œuvre de la convention collective élaborée depuis l’année dernière.

Les hommes des médias nigériens ont également déploré plusieurs interpellations de journalistes ces derniers jours, tout en invitant les confrères à plus de responsabilité et de professionnalisme dans l’exercice de la profession.

Pana 15/02/2014