AfriqueJet News & Informations

Actualités France | News et informations du jour Afrique

Sam10252014

Last updateSam, 25 Oct 2014 8pm

Back Information News Afrique Ouest Efforts de sécurité alimentaire au Niger

Efforts de sécurité alimentaire au Niger

L'UE disposée à accompagner le Niger dans ses efforts de sécurité alimentaire - L’Union européenne (UE) est disposée à accompagner le Niger dans ses efforts de sécurité alimentaire, en se concentrant sur les  personnes vulnérables, selon son représentant à Niamey, Raul Mateus Paula.

'Nous sommes tout à fait ouverts et heureux de continuer à accompagner le gouvernement, de l'aider dans ses efforts, mais avec un accent particulier sur l'importance d'améliorer l'efficacité de l'aide, en se concentrant sur les personnes les plus vulnérables', a-t-il indiqué dans un entretien publié vendredi par le journal gouvernemental 'Le Sahel Dimanche'.

Partenaire majeur du Niger dans le domaine de la sécurité alimentaire, l'UE a fortement contribué à l'accompagnement du gouvernement de ce pays, plus particulièrement l'année dernière, avec le déboursement d'environ 30 millions d'euros pour l'aider à reconstituer le stock de sécurité alimentaire, a rappelé Raul Mateus Paula.

Le Premier ministre nigérien, Brigi Rafini, a rencontré jeudi les partenaires du Niger pour leur faire le point des résultats de la campagne agricole 2014 et les mesures envisagées pour faire face aux déficits céréalier et fourrager.

On rappelle que la campagne agricole 2013 s'est soldée par un déficit céréalier de l'ordre de 343.566 tonnes et un déficit fourrager de plus de 6,7 millions de tonnes de matières sèches. 

3.617 villages ont été identifiés comme déficitaires, totalisant 4.122.770 habitants, soit 588.963 ménages vulnérables à l'insécurité alimentaire.

Cette situation résulte des importantes inondations ayant détruit des aménagements hydro-agricoles, plus 3.974 ha de cultures dunaires et des infrastructures socio-économiques.

Aussitôt l'évaluation de la campagne achevée, le gouvernement a élaboré un plan de riposte en vue de faire face à cette situation.

Les mesures présentées par le gouvernement s'articulent autour de trois axes, à savoir, un programme de cultures irriguées pour atténuer le déficit, des réponses d'urgence pour prendre en charge les situations précaires et enfin une réponse aux causes structurelles de l'insécurité alimentaire et nutritionnelle des populations.

Le coût total des réponses d'urgence 2014 se chiffre à plus de 75 milliards de francs CFA.

Ainsi, par rapport aux cultures irriguées, le gouvernement a prévu d'emblaver 115.000 ha au niveau de 2.600 sites pour produire 400.000 tonnes d'équivalent céréalier.

Pana 15/02/2014