AfriqueJet Actualités

Actualité Afrique | Actualités & informations - Actualités Africaines

Jeu04172014

Last updateMer, 16 Avr 2014 6pm

Back Information News All Africa Actualités Afrique Centrale Centrafrique: Mise en garde contre les auteurs de violence

Centrafrique: Mise en garde contre les auteurs de violence

La présidente de la CUA met en garde les auteurs de violence en RCA - La présidente de la Commission de l'Union africaine (CUA), Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, a avertit que les actes criminels commis par les groupes armés à l'encontre des populations civiles innocentes appartenant à la communauté musulmane, ainsi qu'à l'encontre des nationaux tchadiens en République centreafricaine (RCA) contribueront seulement à aggraver les divisions communautaires et religieuses dans le pays.


En exprimant sa profonde préoccupation concernant les violences perpétrées dans la capitale de la RCA, Bangui et dans d'autres lieux du pays déchiré par la guerre, Mme Zuma a indiqué que de tels actes compromettront les efforts de stabilisation entrepris par les autorités du pays avec le soutient des dirigeants de la région, de l'Afrique et du reste de la communauté internationale. 

Dans un communiqué publié jeudi par le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'UA, la présidente a également noté avec 'une profonde préoccupation le nouveau phénomène d'attaques délibérées perpétrées par les éléments des milices anti-Balaka à l'encontre du personnel de la Mission internationale de soutient (MISCA) dirigée par les Africains en RCA'.

Le 6 février 2014, trois soldats rwandais et un policier camerounais de l'Unité de police constituée (UPC), déployés dans la zone de la MISCA au nord de Bangui, étaient blessés, certains très gravement, alors qu'ils assuraient la protection de ressortissants tchadiens qui étaient en train d'être rapatriés.

Mme Zuma a souligné l'engagement de l'UA pour assurer que les auteurs et commanditaires de ces actes seront tenus pour responsables de leurs activités.

Elle a réaffirmé la position de l'UA pour assurer une implantation effective du mandat de la MISCA, y compris la protection des populations civiles et des autres activités essentielles pour la stabilisation de la RCA, en plus de la mise en sécurité du corridor qui relie le pays au Cameroun.

La présidente de la CIA a déclaré que la MISCA 'prendra les mesures appropriées, y compris l'utilisation de la force à l'encontre de toutes les milices des autres éléments armés qui continuent à commettre des abus et maintiennent un climat d'insécurité et de haine dans le pays et à l'encontre également de tous ceux qui s'attaquent à son personnel'.

Elle a réitéré la requête faite par le CPS, le 29 janvier dernier, à toutes les parties prenantes concernées à exhorter leurs partisans à mettre fin de manière immédiate aux attaques contre la population civile et les autres activités susceptibles de saper les efforts de paix et de réconciliation dans leur pays.

Elle a insisté que la Commission cherchera à finaliser dès que possible une liste de personnes sur qui des sanctions ciblées seront imposées en accord avec les décisions pertinentes du CPS.

Dans cette optique, Mme Zuma a déclaré que l'UA reste engagée pour coopérer entièrement avec les Nations unies dans la mise en place de sanctions adoptées par le Conseil de sécurité contre des individus et entités qui sapent les efforts de paix, ainsi que la réalisation du mandat de la Commission internationale d'enquête du responsable de l'ONU, pour mettre la lumière sur les violations des droits de l'Homme et des lois humanitaires internationales en RCA depuis le 1er janvier 2014.

Pana 14/02/2014