AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Jeu07242014

Last updateJeu, 24 Juil 2014 8am

Back Information News Afrique Ouest Classement mondial de la liberté de la presse

Classement mondial de la liberté de la presse

Le Sénégal placé au 62ème rang dans le classement mondial de la liberté de la presse – Le Sénégal occupe la 62ème place sur 180 pays, dans le classement mondial de la liberté de la presse en 2013, indique un rapport publié mercredi par l’ONG Reporter Sans Frontière (RSF).

Selon le rapport, le Sénégal a reculé par rapport à l’année dernière où il était classé 59ème sur 179 pays évalués.

Ce recul est dû à la condamnation en 2013, de trois journalistes du journal privé 'Le quotidien' et à la fermeture de leur organe pendant 3 mois.

Le classement révèle l’impact négatif des conflits sur la liberté de l’information et ses acteurs.

Le rang d’un certain nombre de pays est également affecté par une interprétation trop large et abusive du concept de la protection de la sécurité nationale aux dépens du droit d’informer et d’être informé.

Cette dernière tendance constitue une menace croissante au niveau global, dangereuse pour la liberté de l’information jusqu’au cœur des 'États de droit'.

Sur le continent africain, précise le rapport, les deux chutes les plus remarquables ont été enregistrées au Mali et en République centrafricaine à cause des situations de conflit dans ces pays. 

Au Burundi, alors que la campagne présidentielle se profile, une loi restreignant les libertés des journalistes a été votée par le Sénat.

Au Kenya (90ème, -18), la réponse autoritaire très critiquée des autorités à la couverture médiatique de l’attentat de Westgate s’ajoute aux initiatives parlementaires dangereuses, au premier chef la loi, adoptée fin 2013, créant un tribunal spécial pour juger des contenus audiovisuels, indique le classement.

En Guinée (102ème, -15), mentionne le rapport, le contexte électoral a été marqué par de nombreuses manifestations, des journalistes ont été pris en étau entre la répression gouvernementale et des manifestants survoltés, rendant leurs conditions de travail dangereuses et difficiles.

Plusieurs journalistes ont été blessés ou agressés au cours des manifestations.

De plus, les mesures de censure et de blocage prises en Zambie (93ème, -20) contre des sites d’information ont grevé le bilan du pays qui avait pourtant bien progressé au cours des années précédentes.

Dans les pays où les dirigeants au pouvoir depuis longtemps craignent les dévolutions de régime, on assiste au traditionnel durcissement des politiques à l’encontre des acteurs de la liberté de l’information tels que les poursuites en justice abusives au Tchad (139ème, -17) ou multiples suspensions de médias au Cameroun (131ème, -10), ajoute-t-il.

Ainsi, le rapport déplore 'une violation des garanties apportées par les textes internationaux, en particulier l’article 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, les Conventions de Genève de 1949 et de leurs protocoles additionnels I et II de 1977'. Elle touche la Syrie, l’Irak et l’Iran.

Pana 14/02/2014