AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Ven08012014

Last updateVen, 01 Aoû 2014 9am

Back Information News Afrique Ouest Actualités Océan Indien Epidémie de grippe: Les pharmacies prises d'assaut

Epidémie de grippe: Les pharmacies prises d'assaut

L'épidémie de grippe qui sévit à Toamasina semble confirmée. Quelques pharmacies contactées enregistrent une ruée vers l'achat des médicaments contre la grippe et la forte fièvre, voire le palu, avec des symptômes qui ressemblent à ceux de la dengue classique.

À la pharmacie Mirindra, Tanambao V, cette semaine, 200 personnes auraient acheté des médicaments contre la grippe, le palu et aussi la diarrhée.

« Depuis le mois de décembre, on constate une forte grippe, mais aussi des cas de diarrhée et de palu. Les gens viennent de suite acheter des médicaments. Pendant cette semaine, on enregistre 200 personnes achetant des médicaments contre la grippe, la diarrhée et le palu », avance le Dr Rahelisoa, de la pharmacie Mirindra, également présidente de l'ordre des pharmaciens à Toamasina.

À la pharmacie Edness, près de l' Hôpitaly Kely, 20 à 30 personnes par jour viennent acheter des médicaments contre la grippe et la forte fièvre. Enfants ou adultes y apportent leurs ordonnances, selon la pharma- cienne.

Secret médical

Celle-ci constate que d'habitude, peu de gens viennent demander ce genre de médicaments. Lanto Rasolofomalala, de la pharmacie Anjara à Tanamakoa, ne cache pas que les gens font même la queue pour acheter des médicaments contre la grippe et la forte fièvre, dans sa pharmacie.

« La majorité de nos clients viennent pour acheter des médicaments contre la grippe et le palu », soutient-elle, en rassurant que la rupture de stocks de médicaments ne sera pas à craindre.

« Quel genre de grippe frappe Toamasina Les docteurs gardent bien le secret médical», s'est exprimé Mariette Volatsara, épouse d'une victime de cette épidémie.

« Au début, mon mari avait la grippe, laquelle s'est transformée en une forte fièvre, entraînant des frissons et des douleurs musculaires. Parfois il a des nausées et vomit. Le médecin ne nous dit pas ce qu'il a, mais nous prescrit sans cesse des médicaments contre la grippe », a-t-elle soulignée.

La mère de famille craint la dengue dont aurait été victime son mari, en 2005.

« Les symptômes sont les mêmes », a-t-elle constaté.

Une source médicale auprès du dispensaire urbain de Toamasina I, a évoqué la présence de « l'arbovirose », qui n'est autre que le virus de la dengue, après avoir effectué un test de laboratoire. Le diagnostic des médecins du Bureau de santé du district, se limite à la grippe, tandis que les responsables « compétents » du ministère de la Santé publique affirment ne rien savoir au sujet de cette épidémie à Toamasina.

Par Michella Raharisoa

L'Express de Madagascar/13/02/2014