AfriqueJet News & Informations

Actualités France | News et informations du jour Afrique

Ven10242014

Last updateVen, 24 Oct 2014 4pm

Trafic d'espèces protégées: La stratégie américaine

Les Etats unis mettent en place une stratégie nationale pour lutter contre le trafic d'espèces protégées - Les Etats unis ont annoncé mercredi la mise en place d'une stratégie nationale pour combattre le trafic des espèces sauvages à travers le monde, indique un communiqué de presse de l'ambassade des Etats unis à Nairobi.

Selon le communiqué, la stratégie vise à renforcer le leadership américain dans la lutte pour la conservation de la faune et la 'grave' menace sécuritaire que représente le trafic d'espèces protégées.

Outre la mise en place de cette stratégie, les Etats Unis ont également annoncé l'interdiction du commerce de l'ivoire, ce qui va renforcer les efforts américains visant à protéger les espèces telles que les  éléphants et les rhinocéros grâce à l'interdiction de l'importation, de l'exportation ou de la revente aux Etats Unis d'ivoire d'éléphants, excepté dans des cas limités.

Dans leur ensemble, ces mesures, indique le communiqué, apporteront des garanties montrant que les Etats Unis ne contribuent pas au braconnage des éléphants et au commerce illégal d'ivoire.

La stratégie nationale pour combattre le trafic des espèces sauvages a établi des principes directeurs dans le cadre du renforcement des efforts américains visant à freiner le trafic illégal de produits venant d'espèces sauvages.

Elle fixe trois priorités stratégiques, à savoir d'une part renforcer la répression au niveau local et international et d'autre part, réduire la demande commerciale de produits d'espèces sauvages au niveau national et à l'étranger.

Il s'agit enfin de renforcer le partenariat avec les partenaires internationaux, les communautés locales, les ONG, le secteur privé, entre autres, pour combattre le braconnage et le commerce illégal de produits tirés d'espèces sauvages.

L'interdiction est le meilleur moyen pour s'assurer que les marchés américains ne contribuent pas à l'extinction progressive des éléphants en Afrique, indique le communiqué.

Pour commencer l'application de ces nouvelles mesures, les départements et agences fédéraux vont prendre des mesures administratives pour interdire l'importation à des fins commerciales d'ivoire d'éléphants d'Afrique. Toutes les importations à des fins commerciales d'ivoire d'éléphants d'Afrique seront interdites.

Il est aussi question d'interdire l'exportation à des fins commerciales d'ivoire d'éléphants d'Afrique. Toutes les exportations à des fins commerciales d'ivoire d'éléphants d'Afrique seront interdites, à l'exception des antiques authentiques, de certains objets non-commerciaux et dans des conditions exceptionnelles autorisées dans le cadre de la loi relative aux espèces en danger.

Outre la restriction significative de la revente locale d'ivoire d'éléphant, il est par ailleurs question de rétablir la loi protégeant les espèces en danger pour les éléphants d'Afrique.

Pour ce faire, les Etats unis entendent abroger une précédente loi spéciale sur la pêche et la faune qui avait annulé les restrictions sur la loi relative aux espèces en danger pour les éléphants d'Afrique.

Ces mesures visent par ailleurs à appuyer une limitation du sport axé sur la chasse aux éléphants d'Afrique. Le pays de l'Oncle Sam va, de ce fait, limiter à deux par chasseur et par année, le nombre de trophées offerts pour la chasse sportive sur les éléphants d'Afrique.

Enfin ces mesures comptent clarifier la notion 'd'antique”. Est considéré comme antique, un produit qui remonte à plus de 100 ans et satisfait aux exigences de la loi relative aux espèces en danger. Il appartient maintenant à l'importateur, l'exportateur ou au vendeur de prouver que son produit obéit à ces critères.

Selon le communiqué, les Etats unis continueront de déployer des efforts à travers le monde afin de préserver ces animaux emblématiques du monde et préserver la beauté naturelle de la planète pour les générations futures.

Combattre le trafic concernant les espèces sauvages et en voie de disparition, explique le communiqué, va nécessiter une compréhension et un engagement et des efforts communs de la part des gouvernements, des organisations intergouvernementales, des ONG, des entreprises, de la société civile et des individus à travers le  monde.

Pana 13/02/2014