AfriqueJet Actualités

Actualité Afrique | Actualités & informations - Actualités Africaines

Mer04162014

Last updateMer, 16 Avr 2014 6pm

Articles

Soudan du Sud: Respecter les accords de cessez-le-feu

New York, Etats unis - Le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon, a appelé les deux parties en conflit au Soudan du Sud au respect des accords de cessez-le-feu signés le mois dernier, rapporte mercredi un communiqué de l'institution onusienne.

Faisant allusion aux affrontements et aux escarmouches qui se déroulent présentement dans certaines parties de l'Etat du Haut Nil et de l'Etat d'Unité, le Secrétaire général a renouvelé son appel à l'endroit des belligérants pour l'application totale des' accords de cessation d'hostilités et sur le statut des détenus' obtenus le 23 janvier dernier.

Pour ce faire, Ban Ki-Moon a réitéré l'importance du dialogue politique national avec la participation de tous les représentants de la scène politique Sud soudanaise, de la Société civile et les détenus politiques de haut rang du Mouvement populaire de libération du Sud soudan (SPLM).

Le Patron de l'ONU a aussi appelé au respect ' du travail des équipes de sauvetage et la liberté pleine et entière de se déplacer du personnel de la mission des Nations unies au Soudan du Sud (UNMISS) et de tous les autres travailleurs humanitaires'.

A cet effet, le service des Nations unies en charge des opérations de déminage a dépêché à Bor, une équipe composée de spécialistes pour soutenir l'action de la mission des Nations unies visant à faciliter l'accès à cette zone.

Les équipes de démineurs qui sont arrivées sur place depuis le 5 février dernier, indique le communiqué, auront pour mission, entre autres, de veiller à ce que les édifices et les campements utilisés par les parties prenantes internationales soient débarrassés des restes d'explosifs, d'armes de petit calibre et de munitions de guerre.

Après quoi, ces équipes se rendront par voie routière à la localité de Bentiu pour y enlever les restes des explosifs dans la capitale et dans d'autres localités se trouvant dans l'Etat d'unité du Nord.

Les équipes dépêchées sur le terrain ont la compétence et la capacité de procéder à l'élimination de munitions non explosées, de mines anti-personnel, de surveiller l'état des routes et de sensibiliser la population affectée par le conflit.

Dans cette optique, Ban Ki-Moon a condamné l'utilisation au Soudan du sud, de mines anti-personnel dont certains restes ont été découverts la semaine passée par le service des Nations unies en charge des opérations de déminage (UNMAS), sur la route menant à Bor et à Juba, dans l'Etat de Jonglei.

Les pourparlers entre le gouvernement du Sud Soudan et le Mouvement populaire de libération du Soudan du Sud (SPLMA), rappelle-t-on, se déroulent à Addis Abeba, sous les auspices de l'Organisation régionale de l'Afrique de l'Est, plus connue sous le nom de IGAD (autorité intergouvernementale pour le développement).

Ce conflit, qui a démarré en décembre dernier, a fait des milliers de morts, 87.000 déplacés,  quelque 145.000 réfugiés dans les pays voisins et 75.000 dans les locaux des Nations unies.

Pana 13/02/2014