AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Jeu09182014

Last updateJeu, 18 Sep 2014 9am

Bilan économique mitigé en 2013 au Burundi

Un officiel rwandais dresse un bilan économique mitigé en 2013 - L'économie rwandaise a enregistré une croissance plus ou moins lente en 2013 par rapport à l'année précédente, à la suite  du gel des aides destinées au gouvernement rwandais par certains bailleurs de fonds, a déclaré mercredi à Kigali le gouverneur de la Banque centrale du Rwanda, John Rwangombwa.

S'exprimant au cours de la présentation de la politique monétaire au cours de l'année écoulée, M. Rwangombwa a indiqué que le Produit intérieur Brut (PIB) réel a ralenti au cours des trois premiers trimestres de 2013, s'établissant à 6,4% , 5,7 % et 3,9% respectivement.

'Certes, le secteur des exportations a enregistré de bonnes performances, totalisant 573 millions USD, soit une augmentation annuelle de 18,7 %, tandis que le volume a augmenté de 6,8% comparativement à l'année 2012', a-t-il expliqué.

Au cours de la même période, les importations ont légèrement augmenté de 2,2% soit l'équivalent d'un montant de 2247.4 millions USD représentant un taux de 4,3% de tout le volume des transactions commerciales.

Dans le même registre, la balance commerciale a été déficitaire, passant de 205,5 millions USD enregistrés en 2012 à un excédent de 223,4 millions USD, suite au  gel des aides des bailleurs de fond, l'émission d'euro-obligations, symbolisée par la récession économique provoquée par la crise dans certains pays en Europe

Paradoxalement, l'inflation  a été contenue à 3,7% en décembre 2013, en raison de la politique monétaire efficace, une bonne coordination entre les acteurs économiques, en particulier entre les politiques monétaires et fiscales, atténuant les pressions inflationnistes chez les partenaires commerciaux, la stabilité globale des prix internationaux du pétrole, des récoltes relativement bonnes,  ainsi que la pression limitée du taux de change sur les prix intérieurs.

En ce qui concerne le secteur bancaire, les taux d'intérêt sur les dépôts et les taux de prêt ont diminué en ligne avec la politique monétaire de la banque centrale visant à stimuler le crédit au secteur privé et avec de bonnes conditions de liquidité du système bancaire, à en croire la même source.

'Le taux de prêt a suivi la même tendance, mais avec quelques retards , la baisse de 17,8 % en Septembre à 16,9% en Décembre 2013', a précisé l'officiel rwandais.

Pana 13/02/2014