AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Ven08012014

Last updateVen, 01 Aoû 2014 9am

Back Information News Afrique Ouest Des agents CICR enlevés dans le Nord du Mali

Des agents CICR enlevés dans le Nord du Mali

Un responsable du CICR optimiste pour le sort de ses agents enlevés dans le Nord du Mali - La directrice des opérations du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pour l'Afrique du Nord et de l'Ouest, Yasmine Praz-Dessimoz, se dit confiante quant au sort des agents de l’organisation humanitaire portés disparus dans le Nord du Mali.

'Nous sommes optimistes dans la perspective de retrouver nos cinq agents disparus au Mali. Malheureusement, ce n’est pas la première fois que nous sommes confrontés à ce genre de situation. Nous sommes concentrés sur la situation pour avoir des nouvelles d’eux afin de les ramener sains et saufs', a-t-elle dit, mardi soir à Dakar.

Mme Praz-Dessimoz qui intervenait devant neuf chefs de délégations régionales du CICR, en conclave à Dakar, a indiqué que ces otages, de nationalité malienne, ont été portées disparues samedi dernier alors qu’ils se rendaient de Kidal à Gao en voiture.

'Nous avons perdu le contact depuis samedi dernier. Ils se déplaçaient entre Kidal et Gao, mais en fin de journée ils n’étaient pas arrivés à Gao. Nous avons pris contact avec les différents groupes armés présents sur le terrain, l’armée malienne et des forces françaises pour essayer de savoir ce qu’il en est. Ce sont des situations difficiles, mais nous sommes en contact avec leurs familles', a-t-elle signalé.

En réunissant son staff régional pendant quatre jours à Dakar, le CICR veut améliorer sa présence dans les zones de conflit en Afrique du Nord et de l’Ouest, a expliqué sa directrice des opérations de l'organisation humanitaire qui compte 11 délégations régionales dans cet espace  formé de 21 pays.

'C’est une rencontre pour réfléchir sur toute la région. Les événements et les nouvelles dynamiques créés par la situation au Mali, en Tunisie et en Libye ont beaucoup affecté le comportement des populations. C’est pourquoi nous avons besoin d’améliorer notre présence', selon Mme Praz-Dessimoz.

'Pour cela, a-t-elle dit, il nous faut comprendre les acteurs dans leurs dynamiques pour améliorer notre intervention et l’adapter aux besoins des populations victimes de conflits ou de toute autre catastrophe.'

Tous les chefs de délégations régionales sont présents à Dakar, à l’exception de ceux du Mali à cause de la disparition d’une équipe humanitaire dans le nord du Mali confronté aux mouvements islamistes, tandis que le représentant de la Libye est absent 'pour des raisons personnelles'.

Pana 13/02/2014