AfriqueJet Actualités

Actualité Afrique | Actualités & informations - Actualités Africaines

Jeu04242014

Last updateJeu, 24 Avr 2014 8pm

Articles

Soudan du Sud: La mission de l'ONU pour un processus inclusif de paix

New York, Etats-Unis - La mission des Nations unies de maintien de la paix au Soudan du Sud, (UN mission in South Sudan* - UNMISS) a indiqué lundi que les détenus libérés, membres du Mouvement populaire de libération du Soudan du Sud, (Sudan People's Liberation Movement, SPLM) doivent prendre part au dialogue politique national dans le pays, afin de garantir un processus de paix inclusif.


La mission souligne dans un communique publié au siège de l’ONU à New York, la nécessité de poursuivre sans délai le dialogue politique national, pour réaliser un accord de paix global avec la participation de tous les représentants des partis politiques et des organisations de la société civile au Soudan du Sud.

Les représentants anti et pro-gouvernementaux se sont réunis lundi à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne.

Les deux parties ont signé un cessez-le-feu le mois dernier à l’issue des négociations de paix,  sous l’égide de l’Autorité intergouvernementale pour le Développement, (Intergovernmental Authority on Development - IGAD), qui a mené à une trêve relative.

Au cours du weekend, l’UNMISS a facilité le voyage d’une équipe de l’IGAD pour évaluer les besoins de l’Autorité à Malakal, a environ 600 kilomètres au nord de la capitale Juba, dans l’Etat pétrolifère du Haut Nil.

L’équipe a effectué une mission de surveillance et de vérification, dans le cadre de l’accord de cessez-le-feu.

Le communiqué indique que ce lundi une équipe de l’IGAD s’est également rendue à Bor dans l’Etat de Jonglei.

En attendant, la mission poursuit ses patrouilles militaires et policières dans certaines localités du pays, rapportant qu’a Nassir, dans l’Etat du Haut Nil, la situation est volatile, la mission ayant obtenu 'des rapports relatifs à des combats entre le SPLM et les forces anti-gouvernementales à Thorgwang, dans la circonscription de Manyo'.

A Bor, dans l’/Etat de Jonglei, la mission souligne que certains officiels gouvernementaux ont commencé leur retour dans la ville, tout comme les civils, mais en nombres plus restreints.

Des milliers de personnes auraient été tuées et plus de 870.000 autres auraient fui leurs maisons depuis le déclenchement  des combats le 15 décembre entre les forces du président Salva Kiir et celles de l’ancien Vice- président, Riek Machar.

Par ailleurs 75.000 autres personnes ont trouvé refuge dans les 10 bases onusiennes installées à travers le pays.

Pana 12/02/2014